Fandom

Calhounsquare - ACCUEIL

Amsterdam, Ziggo Dome, 25 mai 2014

189pages sur
ce wiki
Ajouter une page
Commentaire0 Partager

Cet article détaille mon expérience personnelle vécue lors du concert de Prince à Amsterdam, au Ziggo Dome, le 25 mai 2014.

Contexte

La tournée du mois de mai 2014 avec 3rdEyeGirl s’est mise en place après une série de concerts impromptus donnés en Angleterre sur le mois de février 2014 dans le mode « course – poursuite », avec des concerts annoncés le jour même voir juste quelques heures à l’avance. Je n'avais pas pu assister à ces concerts car je ne pouvais pas partir à Londres en dernière minute même si certains plans pouvaient être jouables. Laissant bon nombre de fans sur le carreau, ces concerts exclusifs donnés dans de petites salles pour un tarif ridicule (£10 souvent) ont permis de susciter un intérêt certain, et de déclencher une tournée européenne au printemps 2014.  

Pour autant, il ne s’agit pas d’une tournée organisée en tant que telle mais d’une série de concerts dans de plus grandes salles, qui nécessitent obligatoirement un minima d’organisation le temps de vendre les billets. Ainsi les premières dates sont toujours programmées sur le Royaume-Uni : Birmingham, Manchester, Glascow et Leeds sont les premières étapes de cette tournée. Les billets pour la première date à Birmingham le 15 mai ont été mis en vente seulement le 2 mai, ce qui est assez court pour remplir une arène de 15 000 places. La tournée porte le nom de « Hit n Run Part II », la partie I faisant référence aux shows de février.  

La frénésie propre à la présence de Prince sur le continent européen est donc de retour, et les fans s’organisent en mode « panique » pour déterminer les shows auxquels qu’ils vont pouvoir assister sachant qu’au démarrage il n’y a aucun concert de prévu en France. 

Pour ma part j’ai longtemps visé l’un des concerts de Manchester le 16 ou le 17 mai car les tarifs des billets étaient intéressants, et il était possible de trouver des hôtels et des vols moins chers qu’ailleurs. Mais l’annonce et la mise en vente des concerts d’Amsterdam et d’Anvers vers le 6 mai ont changé nos plans. Il était plus simple de se déplacer en voiture sur le continent et cela permettait d’organiser un circuit en allant à Amsterdam pour le 25 mai et de poursuivre par Anvers le 27 avant de redescendre sur Paris. 

Avant le show

Tout d'abord, le voyage s'est bien passé : 5 heures de route depuis Paris sous le soleil, sans embouteillages, et sans camion. Notre hôtel (le Bastion Deluxe) a été trouvé rapidement, il est idéalement situé entre la salle (4 stations de métro) et le centre ville d’Amsterdam.

Une fois installés, nous nous dirigeons en métro vers la salle. Elle ne fut pas évidente à trouver au premier abord, car elle est située dans une zone proche du stade de l'Ajax d'Amsterdam où se trouvent plusieurs salles de type "arena". Il y a sur place de nombreux cafés, boutiques, et magasins. Nous arrivons devant le Ziggo Dome vers 17h30 et là ô surprise, il y a assez peu de monde en Golden Circle, alors que pour la fosse "normale" la file est trois fois plus grande. C’est une salle toute neuve, avec un écran géant qui surplombe l’entrée et diffuse des publicités ou annonces de concerts, dont celle de Prince nous encourageant à « porter quelque chose de violet ». Les hollandais ont massivement répondu à l’appel avec des perruques, écharpes, ou banderoles dans cette couleur.

Peu avant l’ouverture des portes, nous entendons un mouvement de foule près de l’entrée. Nous apprendrons plus tard que Prince, Joshua Welton et Marissa Jack ont été vus passant en vélo près des spectateurs.

A 18:45 l'ouverture des portes se fait dans un calme relatif. Personne ne pousse. Personne ne court. On ne sent plus vraiment la frénésie des années 80/90 quand on aurait tué père et mère pour gratter quelques places devant la scène. Quand on arrive dans le Golden Circle, il est déjà rempli d'un tiers et nous atteignons le 2ème rang sans problème, un peu sur la gauche de la scène et du coup devant une estrade qui nous permettra de voir Prince (ou les filles) de très près durant le show !

A 20:10 la salle est remplie, et plusieurs morceaux sont diffusés pour nous faire patienter. C’est une sorte de compil sampler avec des extraits de morceaux récents, dont (pas dans l'ordre) : Wow (très bon titre), PretzelBodyLogic, Funknroll, le paisley park remix de QUEEN de Janelle Monae, le remix de Superconductor, et enfin The Breakdown, qui est toujours le dernier morceau diffusé.

Apparaissent ensuite devant le rideau Hannah, Ida, Donna & Cassandra pour nous expliquer que photos et vidéos sont interdites et qu'il faut profiter du show ("le meilleur de votre vie") par nous-mêmes.

Le show

Le show commence alors. Le clavier de Joshua Welton est présent sur scène, mais on ne le verra pas de la soirée. En revanche, la nouvelle "copine" de Prince, la jeune Marissa Jack, fera quelques choeurs sur les premiers titres.

D'entrée de jeu, Prince nous prévient : "je vais jouer 14 tubes à la suite !" Et après le Let's Go Crazy "reloaded", on se retrouve avec Take Me With U, Raspberry Beret, U Got The Look, Musicology et Kiss... bref nous sommes loin d'un show purement 3EG avec les set lists vus à Londres en février.

Dans la fosse, nous sommes devant les enceintes et le son est fort... très fort, mais il est clair donc ça va. Vient le sampler set, avec When Doves Cry, Sign O The Times (que Prince poursuit par un formidable solo de basse !) et un Hot Thing bien pêchu.

Malgré tout, je trouve que le public est "tranquille"... oui, dans le carré or ce n'est pas la folie. Les gens dansent, participent, mais on est loin de ce que je pensais/craignais des concerts en Hollande, réputés pour être peuplés de fous-furieux. Il y a de la place, on peut bouger et sauter sans écraser le pied du voisin, la clim est bien régulée du coup, il n'y a pas de chaleur, pas de suées, pas d'extase ce qui enlève un peu de la magie du spectacle. C'est un peu le problème avec toutes ces salles de spectacle récentes aux nouvelles normes (même constat à l'O2 en 2007).

A partir de 1999, le son commence à être une bouillie infâme et il va fluctuer du sur-saturé au moyen tout le reste du show. Dommage.

Cette partie du show se termine avec Nothing Compares 2 U dont la nouvelle version chantée par Prince lui-même est superbe (je n'aurais plus pensé écrire cela), on a eu droit aussi à I Could Never Take The Place Of Your Man. Après la série de hits, on trouve des titres moins connus mais néanmoins des classiques comme The Love We Make ou She’s Always In My Hair, des redites de nos moments à Montreux. Plus loin, FixUrLifeUp est enchainée bizarrement avec Something In The Water qui clôture la première moitié du spectacle.

Après un break, le show reprend avec Pretzelbodylogic, puis le début de la reprise de Stratus, rapidement écourtée au profit d’un nouveau solo de basse de Prince. Le clou de la soirée restera une version complète / jammée de What's My Name incorporant les lyrics de Sacrifice Of Victor. C'est là qu'on l'aime le bougre, sur ce genre de morceau mythique et déstructuré.

Un passage au piano vient ensuite avec une autre surprise agréable, l'inclusion de Condition Of The Heart. On a espéré un instant Electric Intercourse au lieu de The Beautiful Ones, car il l’avait jouée précédemment mais non. Le concert se termine avec Purple Rain et un lâcher de ballon multicolores, ce qui ne sert pas à grand chose dans une salle fermée.

Au final, Prince remplit le contrat : 2h30 de show, il joue du piano, de la guitare, de la basse (à deux reprises ce soir-là) il est en super forme et bouge de long en large, danse presque comme au bon vieux temps. Il a su doser aussi bien les hits indispensables à un large public que les titres plus mystérieux ou les nouveautés. Pour autant, je suis resté un peu sur ma faim ce soir-là. J’ai ressenti un manque de symbiose entre l'artiste et un public qui réagissait inégalement. Il m’a semblé que les gradins bougeaient plus que la fosse, dans laquelle le public semblait fatigué. On est tout de même ressortis contents.

Après le show

Il n’y a eu aucune info ni même rumeur d’un éventuel aftershow, ni aucune annonce faite dans la salle. On se retrouve donc dehors un peu après 23 heures sans trop savoir quoi faire. Et quitte à être à Amsterdam, autant aller explorer ce qui fait la réputation de la ville à savoir le quartier rouge. Avec un petit groupe de fans nous voici à déambuler dans les rues jusqu’à essayer de trouver un bar d’aspect assez sympa pour se poser. On se retrouve finalement dans un bar musical déversant à plein volume un hip-hop agressif. Mais qu’importe, on avait envie de faire la fête, boire et danser. Car partir voir Prince à l’étranger c’est aussi ça : retrouver les bons copains, s’amuser et passer de bons moments.

Le lendemain, nous avions une journée « off » avant le concert d’Anvers prévu le 27. Nous en avons profité pour découvrir la ville à pied, faire du tourisme et une balade en bateau sur les canaux. On a fait un resto avec quelques fans en fin d’après-midi. Retour à l’hôtel pas trop tard histoire de bien se reposer, et de partir pour Anvers le 27 au matin. C’est en faisant nos bagages que tombe une info impromptue : Prince donnera deux concerts à Paris au Zénith le 1er juin, soit… dans cinq jours !  

Set list

Let's Go Crazy
Take Me With U
Raspberry Beret
U Got The Look
Musicology / Mama Feelgood
Kiss
When Doves Cry
Sign 'O' The Times
Hot Thing
Controversy
1999
Little Red Corvette
Nothing Compares 2 U
Funknroll
She's Always In My Hair
The Love We Make
I Could Never Take The Place Of Your Man
Guitar
Plectrumelectrum
Fixurlifeup
Something In The Water (Does Not Compute)
Pretzelbodylogic
Stratus
What's My Name / The Sacrifice Of Victor
How Come U Don't Call Me Anymore
Condition Of The Heart
Diamonds And Pearls
The Beautiful Ones
I Wanna Be Your Lover
Purple Rain

Interférence d'un bloqueur de publicité détectée !


Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L'expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente

Wikia n'est pas accessible si vous avez fait d'autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.

Sur le réseau Fandom

Wiki au hasard