Fandom

Calhounsquare - ACCUEIL

Come

189pages sur
ce wiki
Ajouter une page
Commentaire1 Partager

Come est le dix-huitième album de Prince. Il est paru le 16 août 1994 chez Warner Bros.

1994 come front.jpeg

Come

Genèse

Come est le premier album de "Prince" à être édité chez Warner depuis Love Symbol (paru en octobre 1992) et depuis l'annonce du changement de nom de juin 1993. Il arrive après l'avènement du label NPG Records et la disparition de Paisley Park Records, et six mois environ après le succès de The Most Beautiful Girl In The World.

Cet album a été constitué pour remplir l'obligation contractuelle de Prince envers la Warner. Il s'agit du deuxième album, après Love Symbol, à entrer dans le cadre du contrat signé en 1992. Il semble que Prince ait été hésitant quant au contenu de cet album. Contrairement à ce qu'il indiquait au moment de la rupture avec Warner, cet album n'est pas constitué de morceaux en provenance de la bibliothèque d'inédits, mais de morceaux relativement récents puisque créés en 1993. Toutefois, l'idée générale autour de cet album était de proposer des titres "anciens", du temps de "Prince", par opposition à la nouvelle musique éditée sous le nom du Symbole, comme The Most Beautiful Girl In The World.

Enregistrements

Prince proposa à Warner une première version de l'album Come en mars 1994 mais plusieurs configurations de l'album furent envisagées dès les premières sessions en janvier 1993. De nombreux titres furent un temps envisagés pour l'album avant d'être écartés. Parmi ces titres on trouve notamment Pope, Zanalee, ou What's My Name ? Certains autres titres envisagés pour Come se sont finalement retrouvés sur l'album The Gold Experience, comme Dolphin ou Endorphinmachine.

La version de mars 1994 contenait les titres suivants :

  1. Poem
  2. Interactive
  3. Endorphinmachine
  4. Space
  5. Pheromone
  6. Loose!
  7. Papa
  8. Race
  9. Dark
  10. Solo
  11. Strays Of The World

Huit des titres composant cette version proviennent du spectacle Glam Slam Ulysses, produit à Los Angeles en août 1993. Initialement ce spectacle devait permettre de diffuser de la nouvelle musique en dehors du contrat de Warner. Il est donc surprenant de trouver ces morceaux sur un album censé être un disque de "Prince". Pour les fans, ces titres sont considérés comme des nouveautés, donc appartenant au Symbole.

Les dirigeants de Warner n'étaient pas très enthousiastes avec cette version, qui ne comporte pas le titre Come bien que ce morceau existe puisqu'il fut joué lors de concerts de la tournée 1993. Ils demandèrent à Prince de revoir sa copie. Ils suggérèrent aussi d'inclure dans l'album le titre The Most Beautiful Girl In The World, et deux ou trois autres morceaux plus inspirés.

Prince livra le 19 mai 1994 à Warner une nouvelle version de l'album, qui s'avèrera être la version définitive. Le titre Letitgo fut enregistré le 16 mars 1994, quelques jours à peine après les remarques de Warner sur la première version. Le morceau Come fut retravaillé en avril 1994 pour être intégré sur l'album. A l'origine, cette version de 11 minutes devait constituer un maxi-single avec sept versions différentes du titre Come. Warner ayant refusé cette hypothèse, c'est finalement le titre The Most Beautiful Girl in The World qui fut choisi pour constituer un EP avec sept remixes. Ayant décidé de supprimer plusieurs des titres de l'album, Prince se retrouvait avec de l'espace disponible, et il intégra la version maxi de Come dans l'album, à la place d'une version plus courte et plus dansante.

Malgré ces retouches, Warner n'était pas encore suffisamment satisfait du résultat de l'album. Ils réitérèrent leur souhait de voit figurer The Most Beautiful Girl In The World, ainsi que le morceau Shhh qui est apparu entre temps dans le film-TV The Beautiful Experience. Prince supprima de la nouvelle version deux titres considérés comme appartenant au Symbole : Interactive et Endorphinmachine, qui figurent d'ailleurs sur le CD-ROM Interactive. Prince refusa toute modification ultérieure sur l'album, qui était "à prendre ou à laisser".

Prince proposa aussi à Warner un autre album, intitulé The Gold Experience. Son idée première était de faire éditer l'album Come sous le nom de "Prince", puis The Gold Experience deux semaines plus tard sous le nom du "Symbole". Warner n'apprécia pas du tout cette idée, elle se dit d'accord pour sortir The Gold Experience (qui contenait The Most Beautiful Girl In The World), mais en temps utile.

Les titres de Come ont été enregistrés en avril - mai 1993, avec deux exceptions : Race avait déjà été enregistrée en 1991, et Letitgo a été enregistré en mars 1994.

Éditions

Come est paru en CD et cassette. La version LP est parue uniquement en Allemagne. Un double vinyl promotionnel existe aussi en pressage américain, intégrant des remixes des titres Space et Letitgo.

  • Side 1:
  1. Come (11:13)
  2. Space (4:28)
  3. Pheromone (5:08)
  4. Loose! (3:27)
  • Side 2:
  1. Papa (2:48)
  2. Race (4:28)
  3. Dark (6:10)
  4. Solo (3:48)
  5. Letitgo (5:33)
  6. Orgasm (1:39)

Analyse

La sortie de l'album Come a donné lieu à beaucoup d'interrogations de la part des fans. Malgré le succès de The Most Beautiful Girl In The World, beaucoup n'ont pas compris pourquoi on voyait apparaître un album de "Prince" édité chez Warner, et certains ont pensé qu'il était simplement revenu à sa maison d'origine. D'autant que 5 des 10 titres de l'album (si l'on exclut Orgasm qui n'est pas réellement une chanson) figuraient dans le film-TV The Beautiful Experience, considéré comme présentant la nouvelle musique de "Symbole".

Pourtant la présentation de l'album ne fait aucune équivoque. Sous le nom de Prince barrant la pochette, on trouve les dates "1958-1993", comme une épitaphe. Sur la pochette, teintée d'un gris pâle, Prince pose de manière un peu fantomatique devant la Sagrada Familia, la célèbre basilique de Barcelone. Plus anecdotique, Prince avait refusé que le disque porte le label NPG Records. Le disque est donc sorti sur le label standard de Warner Bros.

Le contenu du disque fait aussi l'objet d'interrogations. Pour la première fois depuis le Black Album, Prince délivre des morceaux aux textes très osés, à la limite de la pornographie, du voyeurisme, du fétichisme, et de l'obsession. Le morceau titre a été transformé en une suite musicale de 11 minutes, soutenue par un groove profond et des envolées de cuivres, mais qui véhicule tout du long un sentiment de mal-être, de pornographie malsaine. Alors que la version présente dans The Beautiful Experience est une version dance/techno qui semblait véhiculer un message plutôt positif. Le titre lui même est très malin, car en anglais il signifie "viens !" mais aussi "jouis ! ". Phéromone est un peu dans la même catégorie, ce morceau raconte l'histoire d'une fille attachée à une chaise dans un château, au milieu d'une expérience sado-masochiste. Le narrateur de la chanson explique alors qu'il regarde la scène depuis sa cachette, et que c'est ♪ bien mieux comme ça ♪ et qu'il est en chaleur car il ♪ ne l'avait jamais vue nue auparavant ♪. Musicalement, il s'agit d'un des morceaux les plus inspirés de l'album, renfermant plusieurs idées originales d'arrangement. Loose! propose une techno teintée de deux solos de guitare rock, et sur laquelle Prince semble crier plus qu'il ne chante. Il s'adresse à une jeune femme dans une forme de reproche : ♪ tout le monde veut savoir ce qui ne va pas avec toi / ils te voient agir comme une espèce de folle / quand la musique t'atteint tu ne sais plus quoi faire / dirige toi tout devant et bouge ton putain de...

Papa est un autre morceau assez singulier chez Prince, racontant l'histoire d'un père qui punit son fils de quatre ans en l'enfermant dans un placard, puis prends un fusil, le retourne contre lui-même et tire... Musicalement, le titre débute par un beat régulier et des accords de guitare lancinants, et l'ambiance pesante est renforcée par des bruits d'orage au loin. Les paroles comprennent la phrase ♪ n'abusez pas des enfants, ou ils finiront comme moi ♪ qui fut sujette à de nombreuses interprétations. Cependant, la chanson se termine sur un rythme rapide, et une note positive : ♪ au milieu de toute cette folie, il y a une chose qui restera : si tu aimes vraiment quelqu'un, ta vie ne seras plus jamais pareille. Et il y a toujours un arc-en-ciel après chaque pluie.

Race est un pamphlet contre la ségrégation, rappelant que ♪ il ne reste de nous que des os quand on meurt ♪ et que ♪ tous les sangs sont rouges ♪. Le titre est inspiré, et arrangé de façon brillante en superposant un grand nombre de parties samplées, soutenues par une basse ronflante et des parties de cuivres qui apportent de l'ampleur au morceau.

Dark, malgré un sujet plutôt triste (une rupture amoureuse) est un autre morceau de bravoure, et assurément l'une de ses plus belles ballades, affichant une mélancolie aidée par des cuivres brillants, et une force intérieure. Les vocaux de Prince sont excellents, poignants sans être larmoyants.

Autre morceau surprenant, Solo est délivré pratiquement a capella, dans des envolées vocales absolument sublimes. Les paroles de ce titre sont écrites par David Henry Hwang, un auteur de pièces de théâtre américain d'origine chinoise, que Prince rencontra à plusieurs reprises. En 1993, il lui fut demandé un texte, qu'il faxa à Paisley Park. Il reçu ensuite le crédit de sa contribution pour sa participation à l'album.

Enfin, Letitgo est un autre morceau proposant des paroles assez personnelles (chanté à la première personne), et qui fut interprété comme un message envoyé à Warner. Le titre dit ♪ maintenant je vais me laisser aller, m'allonger et laisser mes sentiments s'exprimer ♪ avant d'ajouter ♪ je suis prêt pour le vrai ♪. Plus loin un couplet déclame : ♪ pendant 14 ans j'ai attendu pour chanter ma chanson / même un cheval n'y suffisait pas pour vous pousser au cul / mais maintenant j'ai mon armée et on est fort de 3 millions / cette chanson résonnera dans vos oreilles quand on sera là ♪.

L'autre particularité de l'album Come est qu'entre les chansons on trouve des bruits de vagues et de petits monologues de Prince. Le morceau final, Orgasm, est un titre étrange réutilisant une partie guitare de Private Joy (sur l'album Controversy) et une simulation d'orgasme de Vanity extraite d'un titre inédit, Vibrator, et les bruits de vague. Les paroles sont en grande partie inspirées du Cantique des Cantiques.

Au final, sous une ambiance parfois dérangeante voire mystique, Prince délivre un album consistant, et qui comporte de nombreuses idées brillantes, ainsi que des morceaux de styles (ou abordant des thèmes) assez peu courants chez Prince. Le tout sous une musique inspirée et riche comme à l'accoutumée. Prince ne s'est donc pas moqué de Warner sur la qualité des morceaux, mais le disque est desservi par son côté trop sombre et l'absence de motivation chez Prince pour le promouvoir.

Singles

L'album a produit deux singles : Letitgo et Space (les deux titres les moins intéressants de l'album), ainsi qu'un single promotionnel intitulé Come mais qui contient en fait le titre Orgasm, appelé Poem sur cette édition. Alexa De Paris est un morceau qui figurait en face B du single de Mountains, sur l'album Parade. Les remixes de Letitgo sont confiés à des remixeurs / DJs, pour un résultat assez décevant, tandis que le titre Space a été sensiblement réécrit et ré-interprété par Prince.

  • Singles commerciaux
    • Letitgo / Solo [7", CD, picture disc*] US, DE, UK*
    • Letitgo / Solo / Alexa De Paris / Pope [12"] DE, UK
    • Letitgo (Caviar Radio Edit 4:58) / (Cavi' Street Edit 5:00) / (Instrumental 5:00) / (On The Cool-Out Tip Radio Edit 4:33) / (Sherm Stick Edit 5:42) / (- Sherm Stick Edit 5:42) / (Original Radio Edit 4:15) / (Original Album Version 5:35) [12"] US, DE, JP
    • Space (Universal Love Remix 6:10) / (Funky Stuff Remix 5:41) / (Funky Stuff Dub 4:48) / (Acoustic Remix 4:41) / (Album Version 4:31) US, DE, AU, JP
  • Singles promotionnels (autres que les éditions commerciales)
    • Come [CD] DE

Critiques

Dès le départ Come a été jugé comme un album sans intérêt, destiné à remplir des obligations contractuelles. Les critiques n'ont pas apprécié le fait que Prince constitue un album à partir de chutes de studio, ni le fait qu'il apparaisse comme peu motivé y compris dans la conception même du disque. Rolling Stone et Allmusic ne lui accordent que 2 étoiles sur 5, alors que le New Musical Express est plus généreux avec une note de 7/10.

Performances commerciales

Dans la foulée du succès de The Most Beautiful Girl In The World, et probablement aussi par la qualité de sa musique même avec de mauvaises critiques, Come ne s'en est pas si mal sorti. Aux Etats-Unis, l'album s'est classé n°2 du chart R&B, et 15ème dans le Billboard 200. Il a été certifié disque d'or, pour 500 000 exemplaires distribués. Dans les autres pays il s'est surtout distingué en France et en Grande Bretagne où il est aussi certifié Or (100 000 exemplaires dans chaque cas).

Héritage

Les titres composant Come étant déjà anciens à la date de leur sortie, ils ont été joués en concert depuis le début de l'année 1993 sur les tournées Act I, Act II et les shows en club du début 1994. Par la suite, Prince n'a pratiquement plus utilisé ce matériel en concert.

Interférence d'un bloqueur de publicité détectée !


Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L'expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente

Wikia n'est pas accessible si vous avez fait d'autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.

Sur le réseau Fandom

Wiki au hasard