FANDOM


Dirty Mind est le troisième album de Prince. Il est paru le 8 octobre 1980 chez Warner Bros.

1980 dm front.jpeg

Genèse

Après une tournée réussie en première partie de Rick James au début de l'année 1980, et le succès de son deuxième album, Prince emménage dans une maison située dans la banlieue de Minneapolis, non loin du lac Minnetonka. Il profite de ce nouvel espace pour y installer un studio 16 pistes, qui est érigé dans des conditions parfois délicates : les instruments sont disposés un peu n'importe comment dans la pièce principale, les prises de son relèvent du défi, et l'environnement n'est pas forcément adapté à des enregistrements audio car la cave a été inondée plusieurs fois. Néanmoins, ce studio personnel permet à Prince de ne plus avoir besoin de se rendre à Los Angeles ou San Francisco, et dépenser de l'argent en sessions payantes pour enregistrer ses chansons.

A cette époque, Prince est devenu une star aux Etats-Unis, le single I Wanna Be Your Lover et l'album Prince ont obtenu un franc succès auprès du public. Sa personnalité singulière commence à générer une base de fans solide, d'autant que Prince est apparu à la une de plusieurs magazines pour adolescents.

Très vite, il est apparu que Prince ne souhaitait pas rester enfermé dans le carcan Soul / Funk encore majoritaire sur ses deux premiers disques. Il avait envie d'élargir son auditoire, et cela passait nécessairement par un cross-over vers la musique rock. La new-wave, en pleine expansion à l'époque, était un terrain de choix pour aller dans de nouvelles directions musicales. D'autant que ce courant musical donne la part belle aux synthétiseurs, un instrument que Prince affectionne.

D'autre part, à cette époque l'évolution de la musique après la très riche décennie des 70's est encore incertaine. Le disco à strass et paillettes est en perte de vitesse. La musique black est aseptisée, et elle est moins inspirée que par le passé. Les grands groupes de funk, à chanteurs multiples et sections de cuivres, se radicalisent faute de moyens. Le Hip-Hop, musique de rue des quartiers défavorisés, est encore embryonnaire. Pour parvenir à ses fins, Prince devait trouver une alternative, tant pour la musique que du point de vue de l'image.

Enregistrement

Dirty Mind est le premier album de Prince à être créé intégralement à Minneapolis. Les notes de pochette indiquent que le disque a été réalisé "quelque part dans Uptown", cette dénomination étant en fait le surnom que Prince donne à sa ville d'origine. Les sessions ont eu lieu en mai et juin 1980, puis le mixage et quelques ajouts ont été effectués en studio professionnel, à Hollywood Sound, Los Angeles, en juin 1980.

Si l'album reste essentiellement un travail de Prince seul, on note quelques contributions. Lisa Coleman fait les choeurs sur Head, et Dr Fink est crédité pour son riff de synthé dans Dirty Mind, et le solo sur Head. D'autre part, il est connu que Partyup soit à l'origine une composition de Morris Day que Prince a récupéré. En échange de quoi, Prince a promis à Morris Day l'obtention d'un contrat auprès d'une maison de disques, ce qui se concrétisera en 1981 avec la création de The Time.

Dans le personnel listé sur les notes de pochettes, on note le nom de Jamie Starr. Il s'agit d'un stratagème employé par Prince pour faire croire que ce personnage existe vraiment. En réalité c'est un pseudonyme que Prince utilisera sous l'emblème "The Starr Company", comme signature sur les disques de The Time, Vanity 6, Apollonia 6, et Sheila E.

Édition

Dirty Mind a bénéficié, comme son prédécesseur, d'une sortie internationale. Toutefois le nombre de pays était un peu plus restreint, peut être du fait de la pochette sur laquelle Prince apparaît en slip. Dans certains cas, comme en Espagne, l'album n'est sorti qu'après 1984. Sinon, les éditions sont globalement similaires partout.

  • Side 1:
  1. Dirty Mind (4:11)
  2. When You Were Mine (3:44)
  3. Do It All Night (3:42)
  4. Gotta Broken Heart Again (2:13)
  • Side 2:
  1. Uptown (5:30)
  2. Head (4:40)
  3. Sister (1:33)
  4. Partyup (4:24)

Analyse

Sur le plan musical, Dirty Mind marque un net tournant par rapport aux deux premiers albums. Si la base des morceaux reste commune avec le funk et la soul, les arrangements sont caractéristiques du rock et de la new-wave. Le beat robotique du morceau-titre, et ses attaques de synthé, en sont une preuve évidente. When You Were Mine, souvent jugée comme une de ses plus intéressantes compositions des premières époques, propose également une ambiance musicale qui se rapproche des courants new-wave, avec des groupes comme The Cure ou Depeche Mode. Tout aussi typé rock, le titre Sister prend des accents punk. Partyup, plus grooovy, est dans le même bain.

Les morceaux funk sont aussi présents, comme le disco/pop Uptown ou le sompteux Head avec sa ligne de basse fantastique, son riff de claviers, et son incroyable solo de synthé simulant l'orgasme. Do It All Night est de facture plus classique, et enfin Gotta Broken Heart Again est une balade soul agréable, malgré la persistance d'une ambiance larmoyante.

C'est aussi sur le plan des paroles que Dirty Mind marque une franche rupture avec les disques précédents, et même avec l'ensemble de la production musicale de l'époque. Si George Clinton ou Sly Stone avaient déjà largement produit des paroles explicites, jamais un musicien noir n'avait osé s'aventurer aussi loin. Désormais sûr de lui, Prince délivre des textes très crus et même le titre de l'album, que l'on peut traduire par "esprit obscène" annonce la couleur. Dans le morceau titre, il dit ♪ peu importe où nous sommes, ou si on nous regarde, je veux juste coucher avec toi ♪. Dans When You Were Mine, il fait l'apologie du ménage à trois : ♪ je sais que tu sors avec un autre homme, mais je m'en fiche, entre nous pas de mensonges ♪ avant de poursuivre, ♪ je n'ai jamais été du genre à faire des histoires, même quand il était là, endormi entre nous deux ♪. Pour autant, Prince se défend d'être gay dans le morceau Uptown : ♪ elle m'a demandé, es-tu gay? cela m'a pris par surprise, je l'ai regardé dans les yeux et lui ai dit : non, et toi?

Morceau particulièrement remarqué, Head raconte l'histoire d'une fille que Prince séduit le jour de son mariage, et lui pratique une fellation. Dans Sister, il évoque l'inceste : ♪ ma soeur n'a jamais fais l'amour avec quelqu'un d'autre que moi ♪. La légende raconte que cette histoire serait en partie vraie, il s'agirait en fait de sa demi-soeur Sharon.

Pour autant, si les textes paraissent crus au premier abord, ils ne sont jamais divulgués de façon malsaine ou vulgaire. Ou tout du moins, le premier degré de vulgarité est contrebalancé par un humour torride et surtout une musique et une voix exceptionnelle. A ce point de vue, on peut comparer Prince à l'artiste français Serge Gainsbourg qui excelle dans le même registre.

Singles

Cet album a donné lieu à des sorties single de façon assez hétéroclite.

Le titre Uptown a été choisi comme premier single dans plusieurs pays. La face B choisie fut Crazy You, un titre extrait de l'album For You. Pour le second single US, Dirty Mind, c'est When We're Dancing Close And Slow de l'album Prince qui fut choisi en face B. Il y eut également toute une série de maxi promotionnels US.

Les singles anglais sont totalement singuliers, puisque c'est Do It All Night qui fut choisi en single. En juin 1981, pour accompagner le premier passage de Prince en Europe, Warner sorti un single comportant un titre ne figurant pas sur l'album : Gotta Stop (Messin' About), dans deux éditions différentes.

  • 7" singles
    • Uptown / Crazy You NL, JP, NZ, US
    • Dirty Mind / When We're Dancing Close And Slow US
    • Do It All Night / Head UK
    • Gotta Stop (Messin' About) / I Wanna Be Your Lover UK
    • Gotta Stop (Messin' About) / Uptown UK
  • 12" singles
    • Uptown / Crazy You NL
    • Uptown / Head / Uptown / Dirty Mind [promo] FR
    • Uptown (edit) / Uptown (album) [promo] US
    • Dirty Mind / Dirty Mind (edit) [promo] US
    • Do It All Night / Head UK
    • Gotta Stop (Messin' About) / I Wanna Be Your Lover / Head UK
    • Gotta Stop (Messin' About) / Uptown / Head UK
    • Gotta Stop (Messin' About) / Partyup (edit) / Head / When You Were Mine / Uptown [promo] US
    • Head / Sister / Partyup [promo] US
    • When You Were Mine / Gotta Broken Heart Again / Uptown [promo] US

Critiques

Dirty Mind a considérablement surpris l'auditoire des premiers albums de Prince. Mais il lui a permis de gagner la vénération des critiques rock. On commence à voir en lui le successeur de Jimi Hendrix et de Sly Stone réunis.

Performances commerciales

L'album a surtout été un hit underground, bénéficiant d'une très bonne presse dans la critique spécialisée. Il n'a obtenu que le 45ème place du Billboard 200 US, et il faudra attendre juin 1984 (probablement lié au succès de Purple Rain) pour qu'il obtienne la certification de Disque d'Or. L'album a reçu aussi un accueil favorable en Europe, ce qui a conduit Prince à assurer sa première tournée européenne, dans trois ville : Amsterdam, Londres et Paris, en juin 1981.

Héritage

Dirty Mind est une pièce essentielle de la carrière de Prince. En gagnant les honneurs de la critique rock, Prince pose les bases d'un cross-over qui ne fera que s'affirmer les années suivantes. L'album n'est pas bien épais (33 minutes au total), mais la musique brillante et le parfum de scandale donneront une forte légitimité à ces morceaux dans le répertoire de Prince. When You Were Mine, et Head donneront lieu à des versions live dans de nombreuses tournées ultérieures. Dirty Mind et Sister seront également présents sur la tournée Lovesexy '88. Enfin, Gotta Broken Heart Again a fait un retour remarqué lors de la tournée One Nite Alone, en 2002.

Interférence d'un bloqueur de publicité détectée !


Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L'expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente

Wikia n'est pas accessible si vous avez fait d'autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.

Sur le réseau FANDOM

Wiki au hasard