FANDOM


HITNRUN (= Hit and Run, qui se traduit par "délit de fuite") est le quarante-sixième album de Prince. La sortie de l'album a eu lieu le 7 septembre 2015, dans un partenariat exclusif avec le service de streaming en haute qualité Tidal, du chanteur Jay-Z, lequel avait diffusé le concert de charité donné dans la ville de Baltimore après les émeutes d'avril 2015. L'album est écoutable en streaming et en mode "off-line".

La date officielle de la sortie CD est le 14 septembre, chez NPG Records / Universal. Le disque fut disponible quelques jours auparavant dans certains magasins essentiellement en France.
Artwork

HITNRUN - artwork

L'exclusivité annoncée sur Tidal concerne uniquement la diffusion sur les plate formes de streaming. Prince a en effet demandé à ce que son catalogue soit retiré de tous les autres services de streaming comme Deezer ou Spotify.

Il est précisé que l'accord avec Tidal n'est "pas restrictif" et "autorise à créer de l'art de la façon dont [Prince] a toujours été habitué". Cela peut vouloir signifier que l'album peut être édité sous des formats physiques (CD) et que Prince peut partir ensuite dans toutes les directions voulues.

Contexte

Les prémices à l'arrivée d'un nouvel album se sont faites de plus en plus précises à partir du mois de juin 2015, lorsque l'activité de Prince sur les réseaux sociaux recommença à s'agiter. Dans un premier temps le titre Free Urself semblait être celui de l'album. Ce titre fut présent sur ce qui ressemblait à une pochette d'album lors de la diffusion sur Youtube d'un extrait d'un morceau inédit, Stare. Puis la vidéo a rapidement été retirée. Nous apprenons par un tweet le 8 août que ce morceau ne fait pas partie de l'album et peut donc correspondre à un autre projet.

L'annonce de la sortie d'un album fut confirmée par les membres du groupe 3rdEyeGirl dans une interview donnée à la radio anglaise BBC6 et diffusée le 24 juillet 2015. Il est alors précisé que l'album est intitulé HITnRUN, en référence à la façon dont Prince organise ses concerts en les annonçant à la dernière minute.

Il est intéressant de noter que l'album est annoncé comme étant un album de Prince, bien que le groupe 3rdEyeGirl continue d'exister. Il ne s'agit donc pas d'une continuité à PlectrumElectrum, mais plutôt à Art Official Age.

L'album est sous-titré "Phase One", ce qui laisse suggérer que plusieurs autres "phases" (albums) pourraient venir ensuite. Un album intitulé HITnRUN Phase Two est paru en décembre 2015.

Enregistrement

Les détails des sessions d'enregistrement pour l'album HITNRUN ne sont pas connus officiellement.

On peut cependant estimer que l'essentiel de l'album a été créé au printemps / été 2014. En effet, plusieurs titres avaient été diffusés lors de l'attente des concerts de la tournée justement appelée Hit & Run donnée en mai et juin 2014 : Million $ Show, ou Shut This Down sont dans cette catégorie. Ain't About 2 Stop était initialement annoncé pour figurer sur l'album de Rita Ora, qui devait sortir en janvier 2015 puis a été reporté.

De la même manière, le titre Fallinlove2nite figure dans un épisode de la série TV New Girl diffusé en février 2014. Un single digital (et CD promo) de ce titre est ensuite paru en mars 2014. La version du single et de la série TV contient des vocaux de l'actrice principale Zooey Deschanel qui ne figurent pas dans la version parue sur HITNRUN. Il est probable que la version de l'album soit l'originale enregistrée avant la série TV.

Like A Mack voit la participation de Curly Fryz, un duo féminin de rap/R&B. Prince avait recruté Danielle Curiel, l'une des membres, pour réaliser la vidéo du titre Breakfast Can Wait, en octobre 2013. Il est donc possible que ce titre remonte à l'époque où Danielle Curiel était dans l'entourage de Prince.

Egalement, X's Face fut diffusé en partie lors d'un streaming spécial sur Yahoo, à l'occasion de la sortie des albums Art Official Age et PlectrumElectrum. Il date donc lui aussi de l'été 2014. Il a ensuite été diffusé en intégralité par mail en mars 2015, à l'occasion de concerts à Louisville (ville d'origine de Hannah Ford-Welton).

L'album contient donc des titres datant d'environ un an, voire plus. Dans les différentes interviews données par Joshua Welton à l'occasion de la sortie de l'album, il est expliqué que Welton passait son temps à Paisley Park en support de sa femme, Hannah Ford-Welton, qui tient la batterie au sein de 3rdEyeGirl. Il travaillait tout au long de l'année 2014 sur des morceaux ou des remixes. Etant à la base un DJ / arrangeur / producteur, Il a privilégié le format dance / techno / R&B. Le single Fallinlove2nite ou les remixes de Breakfast Can Wait figurent parmi les premières éditions officielles du travail de Welton.

On trouve d'ailleurs sur l'album deux remixes de titres parus sur Art Official Age : Mr Nelson, qui est basiquement un remix du titre Clouds, et la version refaite de This Could B Us. Il est probable que ces remixes aient été crées durant l'été ou l'automne 2014 en vue de constituer des maxi-singles.

Lors de l'interview sur BBC6, Hannah Ford-Welton annonça que l'album contient un titre encore plus ancien, il s'agit de 1000 X's & O's, initialement appelé A 1000 Hugs & Kisses. Ce morceau fut créé en 1992 à Sydney pendant les sessions de l'album Love Symbol. Ce morceau fut initialement destiné à Rosie Gaines puis plus tard à Nona Gaye. Il fut intégré dans plusieurs projets d'albums mais n'a finalement jamais été édité. On ne sait pas précisément quand la version de HITNRUN a été enregistrée, mais il est supposé qu'elle date de début 2015.

Au final l'album ne contient que deux morceaux enregistrés très peu de temps avant la sortie de l'album. Il s'agit de Hardrocklover et June, qui auraient été créées tous deux en moins d'une heure fin juin 2015. Il est d'ailleurs assez évident que la sonorité de ces deux titres diffère du reste de l'album.

Les interviews données par Joshua Welton à l'occasion de la sortie de l'album ont laissé entrevoir son processus de création. Welton proposait des beats ou des instrumentaux à Prince, qui rédigeait les paroles et ajoutait sa voix durant la nuit. Parfois, Prince débarquait dans le studio, branchait sa guitare directement sur la console et ajoutait un solo ou un lick sur le morceau.

Cette collaboration est la plus ouverte jamais connue dans la carrière de Prince, qui ne voulait pas se départir de la fameuse mention "produced, composed, arranged and performed by Prince". Welton a toutefois avoué avoir été mis en concurrence avec deux autres producteurs (non identifiés) avant de gagner la confiance de Prince.

Les membres du groupe 3rdEyeGirl disent avoir découvert elles-même le contenu de l'album à l'occasion d'une soirée à la Maison Blanche en présence du président Barack Obama en juin 2015. Cela signifie qu'aucune des trois filles n'a participé à l'enregistrement du disque. Cependant, dans les crédits de l'album il est indiqué que Ida Nielsen a joué de la basse et Donna Grantis de la guitare. Sont également crédités les Hornheads et les NPG Hornz, ainsi que Stringenius.

D'après le communiqué de presse du 7 août 2015, l'album aurait été réalisé en 90 jours, ce qui n'est pas tout à fait vrai si on considère les éléments ci-dessus. A moins qu'il soit question de 90 jours en cumulé.

Éditions

L'album est diffusé sur le service de streaming Tidal en qualité mp3 et en qualité dite "lossless" ou "HiFi", au format FLAC non compressé, équivalent à une qualité CD. L'édition CD est identique.

Le contenu est le suivant :

1. Million $ Show (3:10)
2. Shut This Down (3:03)
3. Ain't About 2 Stop (3:38)
4. Like A Mack (4:04)
5. This Could B Us (4:11)
6. Fallinlove2nite (3:12)
7. X's Face (2:38)
8. Hardrocklover (3:42)
9. Mr. Nelson (2:27)
10. 1000 X's & O's (4:27)
11. June (3:21)

Analyse

Les fans de Prince sont habitués aux revirements en tous genre depuis les débuts de sa carrière. La sortie de Dirty Mind, celle de Around The World In A Day, ou plus récemment les errements jazzy avec N.E.W.S par exemple, avaient en leur temps provoqué soit des tollés d’incompréhensions ou de désespoir, soit une attente exacerbée de nouveauté musicale. Avec une promo utilisant les termes « audacieux » et « expérimental », et un premier single, Hardrocklover, qui semblait bien correspondre à cette description, nous pouvions croire que Prince allait livrer un album ambitieux, et réservé à un public averti.

Ce stratagème de communication était plutôt destiné à préparer les fans à l’arrivée d’un album brisant les règles établies depuis quelques années – mais peut on vraiment parler de règle établie avec Prince ? Ayant défendu la « vraie musique pour de vrais musiciens », appuyant l’usage des instruments traditionnels et laissant de côté les machines électroniques, contrôlant lui-même toute la chaîne de création, Prince semblait avoir incarné une stature indéfectible. Et le voilà qui fait équipe avec un jeune DJ/producteur de 25 ans tout mouillé, Joshua Welton, inconnu dans le monde de la musique si ce n’est pour être le mari de Hannah Ford-Welton, la batteuse des 3rdEyeGirl.

Welton a bénéficié d’une liberté inédite dans le monde de Prince, produisant et réalisant lui-même la base rythmique des morceaux, agrémentés ensuite de la voix de Prince et d’instruments plus traditionnels comme la basse et la guitare. Dans le passé, seules Wendy et Lisa avaient pu apporter leurs contributions à certains morceaux de Prince essentiellement pour les terminer, en ajoutant des cuivres ou des arrangements. On peut aussi citer Kirk Johnson qui a pris en charge les programmations de boites à rythmes et beats dans les années 1996 à 2001, Prince étant peu enclin aux nouveautés technologiques parues après la Linn Drum utilisée dans années 1980. Kirk Johnson avait à ce titre bénéficié d’un statut de co-producteur sur les albums Emancipation et Newpower Soul, et il fut un acteur majeur dans la réalisation de plusieurs autres projets. Mais jamais, Prince n’avait laissé une telle carte blanche à un collaborateur extérieur.

Certes à plusieurs reprises dans le passé, il lui avait été reproché de trop travailler en vase clos, et on l’avait incité à s’ouvrir à d’autres producteurs / arrangeurs / DJ, comme les Neptunes. Car malgré un son voulant être rajeuni sur l’album 3121 par exemple, la production de Prince n’arrivait pas à égaler l’évidence commerciale du moment. Mais le fallait-il vraiment, la musique actuelle est elle suffisamment inspirante pour cela ? On ne voulait justement pas que Prince s’engage dans le même travers que Madonna par exemple, qui devient ridicule à force de vouloir faire comme les jeunes.

L’intérêt principal de l’album HitnRun est d’apporter un son dans les standards commerciaux du moment, qui il faut l’avouer ne sont pas très élevés. Quelques effets par ci, une boucle par là, le tout posé sur un beat électronique… aujourd’hui presque tout le monde peut le faire dans son home studio. Les bases rythmiques de Joshua Welton vont du gros son boum-boum (Ain’t About 2 Stop) aux boucles électroniques plus légères (X’s Face, June), et sont agrémentées en divers endroits d’instruments réels dont la basse (Shut This Down, Ain’t About 2 Stop), ou la guitare (This Could B Us). On retrouve donc bien la patte princière ici et là, mais elle se dilue dans une abondance de sons au format dance. Si les fans du Prince accro à la « real music » restent sur leur faim, le disque plaira à ceux qui attendent un album actuel et sans prise de tête.

Le trio d’introduction, composé de Million $ Show (un titre sautillant jouant lui-même le rôle d’intro à l’album, les vocaux étant en duo avec Judith Hill), Shut This Down, et Ain’t About 2 Stop, reste dans un périmètre relativement écoutable, même si l’on trouve quelques défauts comme ces effets DJ en fond sonore sur Shut This Down, ou le côté lourdaud de Ain’t About 2 Stop, le duo avec Rita Ora. Ce dernier titre aura le mérite de placer Prince au standard de la production musicale actuelle, malgré l’utilisation d’effets très clichés sur les chœurs masculins. On est vraiment dans la musique du style Black Eyed Peas, sans finesse ni réelle âme. Shut This Down est un peu plus attachant, malgré une production d’aspect daté rappelant les titres dance des 1990’s. Le style de chant rappelle My Name Is Prince, et le solo de basse est bienvenu.

Avec Like A Mack, les choses se dégradent. Peu remarquable, le titre contient une participation du duo rap Curly Fryz. Maquillé par les artifices (comme The Gold Standard sur Art Official Age), le morceau tourne en rond sans vraiment nous accrocher. Autre titre peu reluisant, Mr Nelson n’est qu’un remix de Clouds reprenant les vocaux de Lianne La Havas du titre original, se déroutant sur un passage de techno eurodance qui laisse dubitatif.

Dans la série remixes celui de This Could B Us est mieux réussi, au final cette version est même supérieure à l’originale car elle affiche une progression d’ensemble qui mène à un très bon solo de guitare. Autre morceau déjà connu des fans, le disco Fallinlove2nite perd de son côté attachant en étant amputé des vocaux de l’actrice Zooey Deschanel.

La deuxième partie du disque est cependant plus consistante que la première. Hardrocklover se distingue du reste de la production par son côté plus rock, mais il peine cependant à être captivant. June, titre aérien et quelque peu autobiographique (Prince estime qu’il préférerait être né « sur la scène de Woodstock »), est intriguant. X’s Face, malicieux et original, est plombé par une production roborative. 1000 X’s and O’s est plus léger, mais du coup ne laissera pas un souvenir impérissable.

Au global l’album semble vouloir mettre en avant le travail de Joshua Welton, qui dans l’absolu n’est pas plus mauvais que n’importe quel DJ/arrangeur du moment. Il est cependant dommage que l’utilisation abusive d’effets et de sons un peu datés nuise à l’ensemble. Le fil conducteur de tout cela reste la voix de Prince : inaltérable, sensuelle et majestueuse à la fois, elle fait clairement la différence avec le reste de la production concurrente et nous rattache à l’ensemble de la discographie antérieure.

Singles

2015 hardrock promoCD

Hardrocklover est considéré comme le premier single extrait de l'album. Il est paru le 1er juillet 2015 en écoute sur Soundcloud avant d'être disponible sur iTunes une semaine plus tard. Il existe également en CD promotionnel anglais. This Could Be Us version remix fut disponible sur iTunes fin août 2015.

  • Singles sur support physique
    • Hardrocklover [promo CD] UK
  • singles digitaux
    • Hardrocklover [iTunes]
    • This Could Be Us (remix) [ITunes]

Critiques

Les critiques presse pour cet album sont généralement positives, mettant en avant le fait que Prince revient enfin avec un son "actuel".

Performances commerciales

Les chiffres d'écoute sur Tidal ne sont malheureusement pas connus.

La promotion mettant en avant l'exclusivité streaming sur Tidal (alors que des CD sont disponibles dans les magasins), les ventes physiques sont très inférieures aux albums précédents. Sur les deux premières semaines, Prince a écoulé 33 000 exemplaires au niveau mondial. Sur la première semaine, les ventes se chiffraient à 16 000 exemplaires dans le monde dont 6 437 ventes aux USA, 3 000 en Grande Bretagne, et 1 100 en France.

Les performances de l'album dans les charts furent modestes, même si l'on peut constater qu'il est entré dans une vingtaines de classements à travers le monde. Sa meilleure performance est la place de n°2 décrochée dans le Billboard R&B Albums, aux Etats-Unis, où il resta classé pendant 8 semaines. Il obtient également la 70ème place au Billboard 200. En Europe, il n'entre dans le Top 10 d'aucun pays bien qu'il parvienne tout de même à la 11ème place aux Pays-Bas. En France, son meilleur classement est à la 29ème place pour les ventes physiques. Au Japon, cet album obtient des scores très inférieurs à Art Official Age (qui s'était classé n°1), car il ne parvient qu'à la 12ème place des albums étrangers, et la 47ème du classement généraliste. Enfin en Australie, il n'a fait qu'une apparition timide pendant 1 semaine, à la 50ème place.

Héritage

On aurait pu penser que HITnRUN Phase One soit un disque en rupture, ouvrant une nouvelle ère dans le mode de production de Prince. Il n'en est rien. Le disque suivant, HITnRUN Phase Two, revient aux standards précédents. Du coup, cet album-ci est plus un "one shot", oeuvrant comme une compilation du travail (momentané) que Prince a effectué avec Joshua Welton. Peu après la sortie de ce disque, Welton s'éloigna de l'entourage de Prince avec sa femme Hannah, en vue d'élever leur premier enfant.

Les profits tirés de ce disque, tant sur les écoutes en streaming que sur les ventes de CD, ont permis à Welton de disposer d'une somme d'argent conséquente vu qu'il partage les postes de producteur, auteur, compositeur, arrangeur et musicien à 50/50 avec Prince.

Interférence d'un bloqueur de publicité détectée !


Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L'expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente

Wikia n'est pas accessible si vous avez fait d'autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.

Sur le réseau FANDOM

Wiki au hasard