FANDOM


Kamasutra est le vingt-cinquième album de Prince. Il est le seul album de toute sa carrière à être attribué à The NPG Orchestra. Il s'agit d'un album entièrement instrumental. Il est paru initialement sous forme de cassette le 14 février 1997, de manière assez confidentielle à travers le service de vente par correspondance 1-800-NEW-FUNK. Il fut disponible ensuite sous forme de CD, intégré au coffret Crystal Ball paru le 29 janvier 1998.

1997 kamasutra front.jpeg

Kamasutra - cassette

Genèse

Kamasutra est un ballet néo-classique qui fut dévoilé lors du mariage de Prince avec Mayté Garcia, le 14 février 1996. Une année plus tard, l'oeuvre était rendue disponible dans le catalogue de vente par correspondance à travers le 1-800-NEW-FUNK au format cassette. Devant le peu de succès rencontré, Prince l'intégra au coffret Crystal Ball version 5 CD, distribuée par correspondance à partir du 29 janvier 1998.

Enregistrement

Le processus de création de cette oeuvre n'est pas réellement connu. Les premières sessions studio relatives à ce projet datent de mars 1994, ce qui signifie que ce ballet n'a pas été écrit spécifiquement pour le mariage de Prince, mais comme un projet qui a évolué au cours du temps. Certains titres étaient initialement prévus pour Madhouse, et ont été renommés ultérieurement. Ainsi, l'oeuvre ne contient pas uniquement de la musique orchestrée mais des instrumentaux aux arrangements plus modernes.

Les sessions se sont poursuivies de manière discontinue jusque début 1996, pour que l'oeuvre soit prête le jour du mariage.

Tous les morceaux sont écrits par Prince, qui assure la partie instrumentale avec des instruments modernes. L'orchestre de Clare Fischer, avec qui Prince travaille régulièrement depuis 1985, est mis à contribution pour les parties orchestrées. Son fils, Brent Fischer, est également arrangeur et a contribué au projet.

Les dates des enregistrements de la partie classique ne sont pas connues dans le détail, cependant elles se sont déroulées probablement en 1995 et peut être tout début 1996. L'enregistrement a eu lieu aux studios Ocean Way, à Los Angeles.

Il est intéressant de signaler que Prince et Clare Fischer ne se sont jamais rencontrés dans la vraie vie. Ils ont toujours procédé par envoi postal. Dans la majorité des cas, Prince faisait parvenir des titres en cours d'élaboration à Clare Fischer qui y ajoutait ses compositions avec son orchestre. Il est possible aussi que Prince ait utilisé des parties orchestrées produites par Clare Fischer pour créer un nouveau morceau en ajoutant des instruments modernes. Eric Leeds a ajouté des parties de saxophone, et les NPG Hornz sont également présents.

Éditions

En CD ou en cassette, l'oeuvre est exactement la même.

1998 kamasutra cd.jpeg

Kamasutra - CD (inclut dans Crystal Ball)

  1. The Plan (2:03)
  2. Kamasutra (11:49)
  3. At Last… "The Lost Is Found" (3:37)
  4. The Ever Changing Light (2:59)
  5. Cutz (3:03)
  6. Serotonin (0:47)
  7. Promise/Broken (3:46)
  8. Barcelona (2:16)
  9. Kamasutra/Overture #8 (3:11)
  10. Coincidence Or Fate? (3:24)
  11. Kamasutra/Eternal Embrace (4:02)

Analyse

Rares sont les artistes majeurs susceptibles de se lancer dans ce type de projet. Il est probable que Kamasutra ait débuté comme un simple projet d'album instrumental à la façon de Madhouse, puis qu'il ait évolué vers quelque chose de plus grandiose avec l'intégration de l'orchestre de Clare Fischer.

L'oeuvre, d'une durée totale de 41 minutes (ce qui ne correspond à aucune durée standard d'une oeuvre classique) débute par The Plan, un titre un peu new-age qui était déjà présent, dans une version plus courte, sur l'album Emancipation. Il servait alors d'introduction au titre Friend Lover Sister Mother Wife.

Vient alors le morceau principal, Kamasutra, qui répète à l'envie un motif musical et propose plusieurs variations tout au long de ses 11 minutes. On joue un peu aux montagnes russes en évoluant entre un new-age lancinant et des envolées de violons, sans trop savoir pourquoi. Contrairement aux oeuvres classiques où la musique parle d'elle même, le titre manque d'une progression d'ensemble. Il est bien difficile "d'entrer" dans l'ambiance de Kamasutra qui malgré son titre, ne procure aucun effet sensuel.

Le troisième titre, At Last... The Lost Is Found, poursuit dans le même type que précédemment.

The Ever Changing Light est bien plus inspiré et intéressant. C'est un morceau invitant à un voyage nocturne et psychédélique, ses arrangements font "musique de film" plutôt que ballet, et le titre se rapproche un peu de l'ambiance de Batman.

De même, Cutz est un titre intéressant par son coté expérimental. C'est un morceau interprété par Prince uniquement, et qui a la particularité d'utiliser des ciseaux comme instrument de musique !

Serotonin est aussi court qu'un "segue" et avait été préalablement disponible sur une rare cassette promotionnelle distribuée lors d'un défilé Versace. Elle portait alors le titre Kamasutra Overture #5. Le morceau suivant poursuit sur le même thème avec la participation de Eric Leeds au saxophone. Il est probable que initialement, tous les titres s'appelaient Kamasutra Overture avec un numéro (ce qui le rapproche encore du projet Madhouse).

Barcelona ressemble plus à un titre de Madhouse, sans la figuration de l'orchestre de Clare Fischer, que réellement à un morceau classique. C'est un peu la même chose pour Kamasutra/Overture #8 qui reprend une partie du thème original.

Coïncidence Or Fate? et Kamasutra/Eternal Embrace renouent avec les parties orchestrées, le dernier morceau étant peut être le seul qui arrive, avec The Ever Changing Light, à détenir une réelle inspiration.

Au final, si l'oeuvre est étonnante, elle est globalement trop inconsistante pour réellement emporter l'auditeur. L'ensemble manque d'une mélodie accrocheuse, et les variations semblent juste là pour "faire classique" sans que l'on puisse déterminer une quelconque histoire. D'autre part, même si l'on ressent une certaine continuité dans la production, il y a une différence marquée entre les titres orchestrés et les autres, qui ressemblent trop à une sorte de Madhouse version NPG.

Cependant il faut saluer une fois encore l'audace de Prince pour proposer à ses fans une oeuvre aussi particulière !

Singles

Cet album n'a donné lieu à aucun single.

Critiques

Du fait de sa faible exposition médiatique, Kamasutra n'a pas été remarqué par les critiques musicaux. Le plus souvent lorsque l'album est cité, il est éludé rapidement et fait généralement l'objet d'une certain interrogation.

Performances commerciales

Kamasutra est le cinquième disque présent dans le coffret Crystal Ball vendu sur internet uniquement. Prince a demandé à obtenir 100 000 pré-commandes avant de produire le disque, et l'édition était limitée à 250 000 exemplaires. On peut y ajouter peut être quelques dizaines de milliers d'exemplaires vendus ou distribués sous forme de cassette par le 1-800-NEW-FUNK, bien que souvent ceux qui l'avaient acheté en cassette l'ont retrouvé ensuite en CD dans le coffret.

Héritage

Au moment de sa sortie, Kamasutra est presque de l'histoire ancienne pour Prince puisque le produit a été finalisé début 1996. Il y eut très peu d'exploitation ensuite de cette production, à part quelques mentions au piano du thème original pendant les concerts.

Interférence d'un bloqueur de publicité détectée !


Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L'expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente

Wikia n'est pas accessible si vous avez fait d'autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.

Sur le réseau FANDOM

Wiki au hasard