FANDOM


Cet article présente une vue d'ensemble de la discographie des albums de Prince.

Les débuts (1978-1983)

Avec un premier album édité en 1978 et qu'il a intégralement réalisé seul, assumant les rôles de producteur, auteur, compositeur, arrangeur, musicien et chanteur, à seulement 20 ans à peine, Prince fait une entrée remarquée dans le show business. Au fil des années il a édité un album par an, chacun étant meilleur que le précédent. L'apogée de cette époque est le double album 1999, inventif et audacieux.

1978 fy front
1979 prince front
1980 dm front
1981 contro front
1982 1999 doublelp front
For You Prince Dirty Mind Controversy 1999

The Revolution (1984-1987)

L'époque avec The Revolution correspond aux années fastes de Prince, et à sa transformation en star mondiale. Si Purple Rain est aux Etats-Unis l'album de toute une génération de fans, les albums suivants seront mieux accueillis en Europe, où la popularité de Prince ne fait qu'augmenter. Ce chapitre se terminera avec Sign '☮' The Times un double album en partie enregistré au temps de The Revolution, et qui correspond à l'apogée artistique de Prince.

Cette période est un peu l'âge d'or de Prince: les albums, les versions extended sur les maxi-45T, les productions Paisley Park, sont autant de joyaux accompagnés de tournées excellentes. On comprend pourquoi The Revolution, malgré les excellentes compositions des NPG, reste LE groupe de Prince idôlatré parmis tous. Toutefois, même si les albums de cette époque sont attribués à Prince and The Revolution, l'implication réelle du groupe sur les disques reste très limitée.

1984 purplerain front
1985 atwiad front
1986 parade front
1987 sott front
Purple Rain Around The World In A Day Parade Sign '☮' The Times

La période de recherche spirituelle (1987-1990)

Cette période de transition marque le retour à des projets solitaires de Prince, et se caractérise par une présence plus marquée de la spiritualité. Prince a donné au Black Album un caractère forcément spirituel en l'associant à l'album Lovesexy. Les deux disques forment en quelque sorte le yin et le yang, le bien et le mal. Musicalement, chacun dans leur style ils sont à la fois excellents et intrigants. Cette ambiance mythique a été développée après que le Black Album ait été annulé et détruit quelques jours avant sa sortie officielle (il sera finalement édité en 1994).

Batman est un succès planétaire et poursuit les thèmes développés dans Lovesexy, notamment avec l'apparition d'un nouveau personnage, Gemini, à la fois Joker et Batman. Quant à Graffiti Bridge le contexte du film dont il est la bande originale en fait par défaut un disque évoquant une quête spirituelle.

Musicalement, ces quatre albums forment également le retour de Prince à des projets en solo (malgré la diversité des interprètes sur Graffiti Bridge). Les arrangements peuvent être assez spartiates, bien dans la veine du funk électronique de l'époque.

New Power Generation, part I (1991-1993)

L'album Diamonds And Pearls marque un tournant dans la philosophie de Prince, puisque pour la première fois il fait participer activement son groupe de scène, appelé New Power Generation, à la conception du disque. Il en fut de même pour les deux albums suivants. Les arrangements de ces trois albums sont relativement similaires, avec un gros son live et très peu de machines électroniques. Le côté rap/hip-hop fait son apparition en la personne de Tony Mosley. La présence des 5 cuivres des NPG Hornheads apporte également une grosse dose de rythm'n'blues jusqu'alors inédite chez Prince. Les mélodies deviennent plus complexes, et le son est très enrichi. La musique devient très diversifiée, et plutôt que de trouver un album avec une sonorité unitaire on va trouver plusieurs styles de musique sur le même album, avec toutefois une lignée dans les arrangements et la production. Cette époque se termine par la sortie de la compilation The Hits, rétrospective de la carrière de Prince.

"Prince is dead" : le conflit avec la Warner (1993-1996)

En 1993 Prince annonce son retrait de l'industrie du disque et il prend pour nom un symbole imprononçable, que nous désignerons ici comme "Symbole". Ce stratagème, présenté comme une évolution spirituelle, lui permet d'éditer sur un label indépendant, NPG Records, la musique qu'il ne souhaite plus livrer à Warner Bros.

En choisissant ainsi d'être en dehors du circuit des majors, Prince retrouve son intégrité artistique mais il ne bénéficie plus de la force de promotion de l'industrie, ni de passages en radio. Il sombre alors dans une obscurité médiatique qui lui fit perdre beaucoup de ses supporters. Après le coup d'éclat de The Most Beautiful Girl In The World, le label NPG Records aura bien du mal à diffuser les productions de Prince, et devra s'associer avec des compagnies commerciales pour assurer la distribution. En parallèle, Prince doit remplir les conditions de son contrat avec Warner et livrer encore six albums à son partenaire historique.  Cette époque voit donc la sortie de nombreux disques, tantôt attribués à "Prince", tantôt attribués à "Symbole", ce qui déroute les fans. En tout juste un peu plus de deux ans, pas moins de 7 albums, EP ou compilations sont édités. L'apogée de cette époque est le triple CD justement nommé Emancipation.

L'émancipation discographique (1996-2001)

Voici ce qui peut être considéré comme la période la plus creuse de Prince, même si dans les faits il occupe ces cinq années de façon constante. Cette période se caractérise par l'avènement de l'internet. Crystal Ball est le premier disque de l'histoire à être vendu exclusivement sur le web. Mais il était peut être encore trop tôt, et la distribution du disque est un fiasco. Pour cette raison certainement, Prince signe ensuite des contrats de distribution avec certaines majors (EMI, BMG, Arista...) et tente de retrouver son auditoire d'antan avec Rave Un2 The Joy Fantastic, qui est un échec. Malgré tout cette époque permet de découvrir quelques perles comme le triple CD Crystal Ball, l'album acoustique The Truth, le psychédélisme inspiré de The War ou la compilation The Vault... Old Friends 4 Sale.

A partir de 2000 / 2001 toutefois, Prince regagne peu à peu la confiance de ses fans sur internet avec le NPG Music Club.

New Power Generation, part II (2002-2004)

Un nouveau revirement musical a lieu en octobre 2001 avec la sortie de The Rainbow Children. Malgré des ventes très modestes, cet album-concept encensé par la critique est vécu comme le nouveau Lovesexy. Brillant album jazzy pop/funk/rock, The Rainbow Children servit de base à une tournée baptisée One Nite Alone en 2002. La partie américaine de cette tournée sera immortalisée sur disque avec un splendide coffret de 3 CD, d'une qualité remarquable.

Par la suite, d'autres projets acoustiques / live / jazzy vont être livrés aux fans, avec participation de la nouvelle mouture des NPG toujours très efficace.

Affirmation d'une légende (2004-2011)

En 2004, Prince semble bien décidé à retrouver son succès passé. A l'occasion du vingtième anniversaire de Purple Rain, et de son intronisation au célèbre Rock'n'Roll Hall Of Fame, il accède à nouveau aux premières places des charts avec l'album Musicology, dont les ventes furent boostées grâce à un ingénieux système de distribution : l'album est fourni avec chaque billet de concert acheté. La tournée qui suivi porta Prince au rang d'artiste n°1 de l'année 2004 aux USA, surpassant Madonna ou Lenny Kravitz ! Les livraisons suivantes permettront de maintenir Prince à un niveau acceptable de notoriété, et de faire de lui une légende. A cette époque, même si ses albums passent relativement inaperçus, il fait salle comble en un temps record partout où il passe en concert.

Collaboration avec 3rdEyeGirl et Joshua Welton (2012-2015)

Toujours désireux d'explorer de nouvelles voies musicales, Prince change une nouvelle fois de musiciens et s'entoure à partir de 2012 d'un trio féminin appelé 3rdEyeGirl. Dans certains cas, ce trio est augmenté d'un groupe plus large qui peut comprendre une section de 11 cuivres originaire de Chicago, et d'autres musiciens en invités. Cette période de collaboration ouverte voit aussi l'émergence de Joshua Welton en tant que co-producteur et aussi co-auteur et co-réalisateur de certains titres. L'album HITNRUN Phase Two sera le dernier sorti de son vivant.

Albums posthumes (2016-...)

Après la tragique disparition de Prince le 21 avril 2016, les albums à venir seront constitués de morceaux d'archives ou d'extraits de concerts. La première édition discographique officielle est la compilation Prince 4ever parue en novembre 2016.

Interférence d'un bloqueur de publicité détectée !


Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L'expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente

Wikia n'est pas accessible si vous avez fait d'autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.

Sur le réseau FANDOM

Wiki au hasard