FANDOM


Lovesexy est le onzième album de Prince. Il est paru le 10 mai 1988 chez Paisley Park Records / Warner Bros.

1988 lovesexy front

Lovesexy

Genèse

L'histoire de l'album Lovesexy est directement liée à l'annulation du Black Album, qui eut lieu début décembre 1987. Il est apparu urgent à Prince de constituer un tout nouvel album, pour plusieurs raisons. Tout d'abord, il semble qu'il ait pris conscience que les messages présents dans le Black Album n'étaient pas les bons. Il devait rapidement proposer un nouveau disque qui afficherait un discours beaucoup plus positif. D'autre part, alors que de précédents projets d'albums finalement abandonnés étaient restés confidentiels (on peut citer Camille ou le triple album Crystal Ball), l'existence du Black Album est de notoriété publique. Prince savait que le disque allait intéresser une partie de son public et il fallait très vite proposer autre chose, pour détourner l'attention. Enfin, il était clair que le Black Album allait se diffuser "sous le manteau" et des copies pirates sont apparues presque immédiatement après son annulation.

Ainsi, le Black Album et Lovesexy forment le yin et le yang. Le nouvel album se voudra clair, spirituel, joyeux et positif. Pour figurer cette nouvelle naissance, Prince a imaginé avec le photographe Jean-Baptiste Mondino une pochette où il apparaît nu, et qui fera scandale.

Enregistrement

L'album Lovesexy est le premier à être enregistré aux studios Paisley Park qui venaient juste d'être inaugurés. Les sessions ont débuté le 11 décembre 1987 (soit moins d'une semaine après l'annulation du Black Album) par l'enregistrement des morceaux Positivity et Eye No. La version initiale de Positivity contenait un rap de J.M. Silk, Music Is The Key, qui figurait déjà sur le titre Cindy C. du Black Album. Cependant Prince n'avait pas connaissance de l'origine de cette composition, et quand il le découvrit il décida de supprimer ce passage lors d'un travail ultérieur sur ce titre. Le titre Eye No est dérivé d'un morceau précédemment existant, The Ball, qui figurait notamment sur le projet Crystal Ball.

Autre titre issu de précédentes sessions, le morceau When 2 R In Love est directement récupéré du Black Album. Ce titre date d'octobre 1987.

Entre mi-décembre 1987 et le 21 janvier 1988, date où un premier assemblage de l'album est réalisé, Prince va enregistrer le reste des titres de l'album. Les sessions ne produisent réellement qu'un seul inédit, le morceau The Line, écrit en réponse à un poème d'Ingrid Chavez enregistré quelques jours auparavant et intitulé Cross The Line. Autre particularité de ces sessions, un titre intitulé Luv Sexy est créé pour figurer sur l'album. Mis à part la section de cuivres, ce morceau n'a rien à voir avec le titre Lovesexy enregistré le 29 janvier 1988, et qui sera le remplacera sur l'album.

Le dernier titre enregistré sera I Wish U Heaven, début février 1988. Plusieurs opérations de mixage ou d'assemblage auront lieu jusqu'à mi-février, où l'album sera envoyé au mastering. L'album finalisé a été présenté à Warner le 8 mars 1988.

L'album Lovesexy marque la participation accrue de membres du groupe de Prince de l'époque (ce qui deviendra le Lovesexy Band) dans la conception des morceaux, bien que la base de la plupart des titres reste produite par Prince en solo. De nombreuses voix sont présentes, on entend notamment Sheila E., la danseuse Cat, ou Ingrid Chavez qui a le rôle du "Spirit Child", sorte de muse inspiratrice.

Éditions

Lovesexy a été voulu comme une sortie majeure et mondiale, les différentes éditions produites ne comportent quasiment pas de différences.

Une des particularités de l'album est que les chansons sont en "séquence continue" à la demande de Prince qui souhaitait que l'oeuvre soit écoutée dans son ensemble. Ainsi, les premiers pressages en CD sont constitués d'une seule piste de la totalité de l'album (45 mn) ! Cette demande avait suscité des réticences de la part de Warner, car le CD commençait à être un support populaire et cela en détournait un peu l'utilisation. Les pressages ultérieurs de l'album, ou ceux parus dans certains pays, seront finalement avec les pistes découpées. Une édition vinyle et CD ayant son numéro de catalogue terminant par 'DJ' disposait des pistes séparées pour l'exploitation en radio et dans les discothèques.

1988 lovesexy darkbrown

Un exemplaire de l'album Lovesexy en vinyl marron translucide.

Les premiers pressages vinyles américains ont été édités sur un support marron un peu transparent. Rien sur la pochette de permet de distinguer cette édition, il faut mettre le disque à la lumière pour s'en rendre compte.

  • Side 1:
  1. Eye No (5:46)
  2. Alphabet St. (5:38)
  3. Glam Slam (5:04)
  4. Anna Stesia (4:57)
  • Side 2:
  1. Dance On (3:43)
  2. Lovesexy (5:49)
  3. When 2 R In Love (3:58)
  4. I Wish U Heaven (2:43)
  5. Positivity (7:16)

Analyse

S'il y a un domaine dans lequel Prince excelle, c'est celui de transmettre les émotions. L'album Lovesexy ne faillit pas à cette règle. D'entrée de jeu, sur le titre Eye No, on est frappé par la combinaison de la force de Purple Rain avec le funk de l'album Parade. Le son est riche, plein d'idées, joyeux et omniprésent. Nous ne sommes plus dans le funk moite et sombre du Black Album, mais bien dans l'expression de la joie et de l'exubérance. Alphabet St poursuit dans le même chemin mais il est encore plus déstructuré : des sons jaillissent à tout moment avant de disparaître dans un nouveau tourbillon sonore. Solo de guitare, riff de claviers, ou percussions, tout se superpose et se mélange avec brio. On retiendra juste que par moment, on frôle l'indigestion tant il y a de choses à absorber. C'est peut être pour cela que Glam Slam débute de façon plus classique, mais comme si Prince ne pouvait s'en empêcher le morceau va crescendo et nous emporte dans une mélodie grandiloquente aux claviers. Puis vient l'instant de grâce, Anna Stesia, qui au delà d'être une très belle ballade est aussi un morceau personnel et spirituel.

Car l'autre caractéristique de Lovesexy est d'être la profession de foi de Prince, l'aspect religieux tient une place essentielle et n'avait jamais été autant mis en avant dans les albums précédents. Prince décrivit ce disque comme "un album de Gospel" ce qui n'est pas correct musicalement, mais l'est dans l'esprit certainement. Non content de s'associer à une religion existante, Prince se positionne en messie décrivant Lovesexy comme "le sentiment que l'on a lorsque l'on est amoureux, non pas d'un garçon ou d'une fille, mais avant tous des Cieux".

Dans le morceau Anna Stesia, il fait état de ses sentiments au moment de l'annulation du Black Album (bien que cela ne soit pas dit explicitement dans la chanson) en faisant un parallèle avec la solitude et l'incompréhension : ♪ entre le blanc et le noir, le jour et la nuit, le nuit noire m'avait semblé être la seule voie ♪ fustigeant son propre travail : ♪ musique datée, rien de bon, rien pour se différencier ♪ expliquant qu'une jeune fille, la plus belle de toutes, lui expliqua qu'elle pourrait ♪ vivre avec lui, au moins pour un temps ♪ mais qu'il lui faudrait apprendre à sourire. Puis il perd presque piedet finit par faire allégeance : ♪ sauve moi, Jesus, j'ai été un fou, comment ai-je pu oublier que tu étais la règle? tu es mon Dieu, je suis ton enfant. A partir de maintenant, pour toi je serai sauvage, je serai fort, je raconterai ton histoire, aussi longtemps que nécessaire ♪ avant d'ajouter ♪ je ne suis qu'un pion dans ton oeuvre maîtresse

L'album introduit aussi trois nouveaux concepts : The New Power Generation tout d'abord, qui semble vouloir représenter un courant de pensée, une idéologie musicale, ou un rassemblement de personnes. Prince utilisera ce nom ultérieurement pour désigner son propre groupe, mais aussi l'ensemble des fans présents à un concert par exemple, dans une sorte de communion totale. The Spirit Child est un personnage, un sorte de guide spirituel qui mène vers le bon chemin. Spooky Electric, à l'inverse, est désigné comme représentant du Mal.

Poursuivant dans le positivisme, Dance On propose d'effacer les horreurs du monde (les guerres, les drogues, les malfrats...) et de danser. Après tout, pourquoi pas ! Vient alors le morceau Lovesexy qui est l'avènement du disque, ce qui se traduit musicalement par un titre très pompeux, assez proche (mais en un peu moins bien) du titre 1999. Après de multiples revirements sexy aux voix accélérées, on passe à When 2 R In Love, somptueuse ballade sensuelle (la version est identique à celle du Black Album). I Wish U Heaven est un court morceau, simple en apparence mais assez efficace, et qui mène à Positivity, long pamphlet électrique, aux percussions hypnotiques, et qui s'acharne à vérifier ♪ as tu ton signe + aujourd'hui ?

Au global, Lovesexy est un disque surproduit, qui déborde de sophistications et d'idées brillantes. A contrario, il est parfois un peu fouillis et on ne sait pas toujours où Prince veut en venir. Dans tous les cas, il contient en condensé un matériel musical sérieux et bien construit.

Singles

Les singles extraits de cet album sont similaires dans les divers pays. Les versions longues des maxi-singles sont superbes mais de nature très différentes : Alphabet St bénéficie d'un remix déstructuré fait par Prince, comme si la chanson était tombé en pièces et qu'on avait recollé les morceaux un peu n'importe comment. Glam Slam est remixé en revanche par Shep Pettibone, qui avait déjà oeuvré sur les remix de Hot Thing par exemple. Enfin, I Wish U Heaven devient une suite musicale en trois parties. Du côté des faces B, on trouve Escape, une sorte de mélange entre le remix de Glam Slam et un nouveau morceau, et Scarlet Pussy, un titre initialement composé pour le quatrième album de Sheila E, et qui utilise tellement de voix trafiquées qu'il en est attribué à Camille. Il s'agit de la seule représentation discographique de Camille, traduite (comme sur le Black Album) par un label de disque noir avec le titre en couleur orange.

1988 camille-0

Camille - Scarlet Pussy (face B de I Wish U Heaven)

  • 7" singles
    • Alphabet St / Alphabet St (part II)
    • Glam Slam / Escape (Free Yo Mind From This Rat Race)
    • I Wish U Heaven / Scarlet Pussy
  • 12" singles
    • Alphabet St / Alphabet St (remix 7:48)
    • Glam Slam (extended remix 8:52) / Escape (long version 6:26)
    • I Wish U Heaven (part I, II, III) / Scarlet Pussy (extended 6:09)

Critiques

Lovesexy a été particulièrement bien accueilli en Europe, ce qui a confirmé l'attrait du public européen pour Prince, notamment en Grande Bretagne et aux Pays Bas où le disque est classé n°1. En revanche, les critiques ont été bien plus mitigées aux Etats-Unis, L'album a été classé seulement 11ème au Billboard, il manque donc le Top 10 d'une place ce qui l'empêchera notamment d'être nominé dans les cérémonies de récompenses.

Prince a été particulièrement déçu de la mauvaise réception du disque aux USA. En conséquence directe, il a inversé le programme de la tournée Lovesexy, choisissant de démarrer sa tournée par l'Europe et revenir aux Etats-Unis ensuite.

Performances commerciales

Lovesexy est le premier album de Prince à ne pas atteindre la certification de Disque de Platine aux Etas-Unis dans l'année qui suivit sa commercialisation. Il faut remonter à Controversy pour retrouver une situation similaire ! Un peu moins de 800 000 exemplaires ont été distribués sur le continent américain.

Les ventes modestes aux Etats-Unis sont essentiellement dues à la pochette, où Prince apparaît nu. Plusieurs chaines de magasins, dont Wal-Mart (équivalent de Carrefour) refusèrent de mettre l'album en rayons. Il fallait donc expressément le demander au comptoir ou à un vendeur.

En Europe, la situation est toute autre. L'album est un réel succès avec 1,9 millions d'exemplaires répartis sur tout le continent. Les plus importants pays en terme de ventes sont la Grande-Bretagne (300 000), l'Allemagne (250 000) et la France (200 000), ainsi probablement que les Pays-Bas.

Héritage

Lovesexy est considéré comme le dernier album de la lignée dorée qui comprend 1999, Purple Rain, Around The World In A Day, Parade, Sign O' The Times et le Black Album. Nécessairement adossé à l'album noir dont il est le parfait contrepoint, Lovesexy a fait l'objet d'une interprétation live de grande envergure à travers la tournée Lovesexy '88, qui a été donné en Europe, aux Etats-Unis et au Japon. Cependant, par la suite on ne peut pas dire que Prince affectionne cet album. Seul le hit Alphabet St est joué de façon plus ou moins régulière. Anna Stesia a toutefois fait un retour remarqué dans la tournée One Nite Alone de 2002.