Fandom

Calhounsquare - ACCUEIL

Musicology

189pages sur
ce wiki
Ajouter une page
Commentaire0 Partager

Musicology est le trente-septième album de Prince. Avec cet album, Prince signe son grand retour sur la scène pop. L'album a été distribué par NPG Records dans le cadre d'un partenariat avec Columbia / Sony Music. Il est paru sous forme de fichiers digitaux (WMA à 192 kbps) sur le NPG Music Club, ainsi qu'en CD. Ce disque avait la particularité d'être inclus avec tout billet de concert acheté, il a donc été distribué à l'entrée des concerts de la tournée Musicology.

Chronologiquement, l'album a d'abord été distribué au premier concert de la tournée Musicology, le 27 mars 2004. Il fut disponible au format digital sur le NPG Music Club le 29 mars. Il fut enfin disponible dans le commerce traditionnel à partir du 20 avril.

2004 musicology front.jpg

Musicology - CD

Genèse

A la fin de l'année 2003, on peut imaginer que Prince a été sollicité par de nombreux acteurs du monde médiatique en vue des 20 ans de la sortie de l'album Purple Rain (paru en juin 1984). Malheureusement pour eux, Prince ne célèbre pas les anniversaires. "Le temps est un piège" a-t-il dit parfois lors de ses concerts, "si tu comptes le temps, ton corps se détériore". Prince ne fera donc pas de célébration des 20 ans de Purple Rain, mais il surfera sur l'engouement suscité dans le monde médiatique pour préparer son grand retour dans la pop grand public. Après plusieurs années de sorties "underground" et majoritairement diffusées sur internet, Prince se prépare alors à revenir au devant de la scène.

Poursuivant son leitmotive de "vraie musique par de vrais musiciens" et "pour de vrais amateurs de musique", Prince baptise son nouvel album Musicology et propose de "donner des cours de old-school" pour faire comprendre ce que c'est que de jouer de la musique sans les artifices électroniques.

Le coup d'envoi de cette opération est donné lors de la cérémonie des Grammy Awards de février 2004. Nominé pour l'album N.E.W.S., Prince ouvre le show de façon magistrale en duo avec la chanteuse Beyoncé, raflant au passage les audiences des jeunes comme les plus âgés.

D'autre part, Prince était annoncé cette année là pour être intronisé au Rock'n'Roll Hall Of Fame.

Un mois plus tard, Prince fait retransmettre le second concert de sa tournée Musicology dans un grand nombre de cinémas à travers les Etats-Unis. Cet événément coïncide avec la distribution du CD Musicology à l'entrée des concerts. Ce mode de distribution a fait partie du buzz qui précéda la tournée. Le clip de la chanson Musicology y contribue également : on y voit un jeune garçon acheter un billet de concert de Prince, et le vendeur lui tend alors un 45T du titre Musicology. Dans la réalité, les disques n'étaient pas distribués au moment de l'achat du billet, mais au moment d'entrer dans la salle. Ce mode de distribution a posé des problématiques dans le comptage des ventes de l'album. Il a finalement été statué que ces exemplaires étaient bien vendus, puisque leur coût est intégré dans le prix du billet de concert.

Enregistrement

L'album Musicology marque le retour à un projet majoritairement en solo de Prince, alors que les précédents albums étaient des efforts de groupe. Seul le titre Dear Mr Man est enregistré avec l'ensemble du groupe NPG de l'époque (John Blackwell, Rhonda Smith, Renato Neto, Candy Dulfer, Maceo Parker et Chance Howard). En dehors de cela les participations extérieures sont anecdotiques sur les autres titres, cependant on trouve John Blackwell et Candy Dulfer présents sur au moins 4 des 12 titres de l'album.

Ce choix d'enregistrer en solo s'accompagne d'un changement de sonorité assez marqué, puisque l'on retrouve les éléments déjà connus sur de précédents disques : l'utilisation de la Linn Drum, des morceaux aux arrangements plus spartiates, des vocaux multiples.

Aussi, le contenu de Musicology se rapproche sensiblement d'albums comme Rave Un2 The Joy Fantastic, qui pourtant avait été un échec commercial en 1999. Les deux albums sont structurellement assez semblables : les deux disques débutent par un morceau groovy, puis un titre funk/R&B, puis une alternance de morceaux mid-tempo, de ballades, et de titres pop/rock.

Les dates d'enregistrement des différents titres ne sont pas connus, et il est probable que Musicology soit une compilation de morceaux enregistrés au fil de l'eau, au cours des mois ou années précédentes. La plupart des titres ont cependant été finalisés au cours de l'année 2003. A Million Days daterait, selon l'ingénieur du son de l'époque, de l'année 1995 ce qui est possible compte tenu de la nature du morceau. Le titre If Eye Was The Man In Ur Life pourrait remonter également à cette même époque.

Éditions

L'album est paru en CD, en cassette audio, et sous forme de fichiers digitaux (à $7.77 pour les membres du NPG Music Club, à $9.99 pour les autres). La version CD existe en deux éditions distinctes : le CD paru en magasins est un combiné CD audio / CD-ROM contenant une piste vidéo du clip de Musicology. Le disque est présenté dans un digipack. L'édition distribuée lors des concerts est plus simpliste : elle est livrée sous une pochette cartonnée, sans livret, et ne comporte pas la piste vidéo.

  1. Musicology (4:24)
  2. Illusion, Coma, Pimp & Circumstance (4:46)
  3. A Million Days (3:50)
  4. Life O' The Party (4:30)
  5. Call My Name (5:16)
  6. Cinnamon Girl (3:57)
  7. What Do U Want Me 2 Do? (4:15)
  8. The Marrying Kind (2:49)
  9. If Eye Was The Man In Ur Life (3:09)
  10. On The Couch (3:34)
  11. Dear Mr. Man (4:15)
  12. Reflection (3:05)

Analyse

Pour atteindre le succès populaire, deux éléments sont indispensables : une promotion bien organisée, et un album accessible à un large public. Sur le premier point, Prince réalise presque un sans faute en ce début d'année 2004, apparaissant dans des shows télévisés, et accompagnant sans jamais l'admettre réellement les 20 ans de Purple Rain. Le coup médiatique de distribuer l'album à l'entrée des concerts est également sans précédent : Prince conserve son image de novateur et de trublion de l'industrie discographique, en cherchant sans cesse de nouveaux modes de distribution. D'autre part, il accompagne un changement de plus en plus notable à cette époque : avec le déclin du support CD et du disque en général, les concerts ne sont plus des éléments de promotion d'un album. C'est l'inverse qui prend forme : les concerts de Prince deviennent des événements, les billets s'arrachent en quelques minutes pour chaque show et le disque en lui même n'est finalement qu'accessoire.

Sur le plan musical, Musicology est effectivement moins élitiste que The Rainbow Children, il présente une sonorité proche des albums Emancipation ou Rave Un2 The Joy Fantastic, en étant toutefois plus énergique. On est cependant très loin de l'évidence de Purple Rain ou de la flamboyance de Diamonds And Pearls.

L'album a souvent été comparé par les fans à Batman, dans le sens où un album simple et accessible était nécessaire pour toucher une large audience. Il faut cependant avouer qu'après les excellents disques des années précédentes, Musicology amène une certaine déception.

Dans le détail l'album s'ouvre sur le morceau titre, un jam groovy façon JB's plutôt sympathique, mais la version studio est en deçà des prestations live vues à la même époque. Vient ensuite un titre funk/R&B au nom à coucher dehors, Illusion, Coma, Pimp & Circumstance, qui est d'un style très proche du titre Undisputed présent sur Rave Un2 The Joy Fantastic.

A Million Days, The Marrying Kind, et If Eye Was The Man In Ur Life sont des morceaux pop d'un style assez similaire, qui contiennent à la fois de bonnes idées de départ, mais sont desservis par des moments plus gnan-gnan et une production un peu désuète. On croit se retrouver au temps de l'album Chaos And Disorder. Après les moments vintage de The Rainbow Children, cela dénote quelque peu. Cinnamon Girl est aussi un peu dans ce registre, le morceau étant toutefois porté par ses paroles qui évoquent les attentats du 11 septembre 2001.

What Do U Want Me 2 Do? voit ressurgir la Linn Drum pour un titre mid-tempo doté d'une basse plutôt sympathique. On The Couch et Call My Name sont des ballades Soul jouées avec de vraies instruments. Le résultat est correct, mais on a l'impression d'avoir déjà entendu cela maintes fois chez Prince.

Life O' The Party est dans le style R&B, mais le morceau souffre de sa production trop simple et il manque de groove. Ce titre sera sublimé en concerts, où il reprendra la base musicale du titre Hot Pants Road des JB's.

La véritable perle du disque est Dear Mr Man, un titre profond et inspiré. C'est un titre de New Soul cool avec des vocaux qui vont se révéler rapidement entêtants. La chanson propose d'écrire une lettre à "Mr Man" pour lui demander pourquoi les humains doivent toujours faire la guerre. La chanson comporte aussi des arrangements d'orchestre classique. Par contre elle finit brutalement, comme éditée en plein milieu !

Au final Musicology est un album sans grande surprise et relativement pauvre, comparé aux oeuvres précédentes de Prince. On peut se dire aussi que ce dernier a muri, et qu'il n'est plus aussi brillant et audacieux qu'auparavant. Cependant les fans n'ont pas fait la fine bouche et ont accueilli avec bienveillance ce disque, qui leur a permis de disposer de prestations TV de grande qualité, et d'une tournée formidable où l'essentiel du matériel était constitué de... l'album Purple Rain !

Singles

L'industrie du disque ayant bien changé, les singles de Musicology sont des éditions ayant peu rayonné dans les magasins. Le single du titre Musicology n'est sorti qu'en Europe et en Australie ! Le titre a tout de même été classé modérément dans les charts américains, parvenant à la 44ème place du Billboard R&B, mais manquant d'intégrer le Billboard Hot 100 généraliste. En Europe, il fut classé dans plusieurs pays mais n'entra dans le Top 10 qu'en Belgique et aux Pays-Bas. Une "face-B" virtuelle fut proposée au téléchargement sur le site officiel de Prince : Magnificent. Le titre est assez anecdotique.

Le second single fut Cinnamon Girl. Bénéficiant d'un clip vidéo et de sa propre "face-B" virtuelle, United States Of Division, ce single fut proposé en deux versions. La version US contient deux pistes vidéo : le clip de la chanson, et celui du making-of. La version européenne ne contient pas la vidéo, mais l'audio d'une performance de Prince au Webster Hall de New York enregistrée pour un show TV, ainsi que la vidéo de la performance de Dear Mr Man.

Enfin, le troisième single fut édité en promo uniquement aux Etats-Unis : Call My Name. Doté également d'un clip, le single sera un succès relatif en radio, classé dans plusieurs charts US au mieux à la 24ème place du Billboard R&B. Une "face-B" virtuelle sera une nouvelle fois proposée : Silver Tongue (demo).

  • Singles
    • Musicology / On The Couch [CD] UK, DE, AU
    • Magnificent [digital]
    • Cinnamon Girl (3:56) / (Video 4:04) / Xposed (Making Of The Video) [CD] US
    • United States Of Division (6:18) [digital]
    • Cinnamon Girl (3:56) / Dear Mr. Man (Live at Webster Hall 4:14) / United States Of Division (6:18) / Dear Mr. Man (Live at Webster Hall Video 4:14) DE, UK
    • Call My Name [CD/promo only] US
    • Silver Tongue (demo 4:56)

Critiques

Vu comme l'album de son grand retour (même si Prince ne fut jamais réellement absent les années précédentes), Musicology reçut des critiques sensiblement favorables. Ce qui fut apprécié, c'est le fait de revenir à un album simple, pas trop chargé, et démontrant les talents de multi-instrumentiste de Prince. L'album est venu au bon moment de sa carrière, l'anniversaire des 20 ans de Purple Rain ayant forcément eut l'effet d'un boost dans l'intérêt de l'album. Même si les critiques ont admis que le matériel musical n'était pas à la hauteur des albums des années 1980, la simplicité de ce disque fut l'atout maître pour permettre à Prince de revenir en haut des charts.

Performances commerciales

Musicology est incontestablement le plus grand succès de Prince des années 2000. Dès la semaine de sa sortie officielle, 191 000 exemplaires furent écoulés, ce qui fut mieux qu'au temps de Diamonds And Pearls ! Et cela sans compter les CD distribués chaque soir aux concerts. Ces derniers n'ont en effet été comptabilisés qu'à posteriori, après une bataille entre Prince et le Billboard pour intégrer ces exemplaires dans le comptage. Il fut considéré que ces exemplaires n'étaient pas distribués gratuitement, mais leur prix était intégré dans le coût de la place de concert. Ainsi, ils devaient compter comme des albums réellement vendus. L'album sera certifié Disque de Platine (1 million d'exemplaires expédiés) aux Etats-Unis trois semaines après sa sortie, et il culminera à 1.850.000 exemplaires à la fin de la tournée Musicology à l'été 2004. Il fut certifié double Disque de Platine en mars 2005. C'est la première fois qu'un album de Prince est platine aux USA depuis Love Symbol en 1993 !

L'album a été classé dans de nombreux charts à travers le monde. Aux Etats-Unis, il parvint à la 3ème place des classements Pop et R&B, en y restant classé au moins 26 semaines. Il parvint également à entrer dans le Top 10 de beaucoup de pays européens : Autriche, Belgique, Danemark, France, Pays-Bas, Norvège, Suède, Suisse et Grande-Bretagne ! Il fut certifié disque d'Or en Grande-Bretagne et aux Canada (100 000 copies vendues pour chaque).

Héritage

Avec cet album, mais surtout son introduction au Rock'n'Roll Hall Of Fame, Prince entre dans la catégorie des performers de légende, des artistes qui ont marqué l'industrie du disque d'une carrière longue et mouvementée, comme au temps des années 1960 ou 1970 où tout était permis. Surfant sur cette vague pendant de nombreuses années, il va entretenir régulièrement ce statut, ce qui va lui permettre de continuer à vendre ses billets de concerts en un temps record. Les disques suivants bénéficieront aussi de cette aura, comme l'album 3121 qui sera classé n°1 aux Etats-Unis en 2006.

Interférence d'un bloqueur de publicité détectée !


Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L'expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente

Wikia n'est pas accessible si vous avez fait d'autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.

Sur le réseau Fandom

Wiki au hasard