FANDOM


Cet article relate mon expérience vécue à l'occasion du concert de Prince à Paris Bercy, le 8 juillet 1988. Il s'agissait de la première mondiale de la tournée Lovesexy '88.

1988 lovesexytix.jpg

Mon ticket de concert du vendredi 8 juillet 1988

Le contexte

La tournée Lovesexy '88 est la troisième tournée menée par Prince en trois ans sur le continent européen, après le Parade Tour et le Sign O The Times Tour. Elle fut organisée de façon très rapide, après la sortie en mai 1988 de l'album Lovesexy. Aux vues des ventes modestes de cet album aux Etats-Unis, Prince décida à la dernière minute d'un changement inédit dans le déroulement de la tournée : alors qu'elle devait avoir lieu en premier lieu sur le continent américain (la tournée précédente ayant été exclusivement européenne), Prince demanda à inverser le calendrier et faire débuter la tournée par l'Europe. C'est Paris qui fut choisie comme première étape et c'est donc là que serait révélée la teneur de ce nouveau spectacle.

Les rumeurs les plus folles ont couru sur cette tournée, notamment lorsqu'il fut annoncé que la scène serait ronde et centrale, au milieu de la salle. "Des éléphants sur scène !" entendait-on dire. Sans aller jusque là, le spectacle comprenait en effet un grand nombre de faits marquants, dont la fameuse réplique de Ford Thunderbird qui faisait le tour de la scène au début et à la fin du show.

Avant le show

Nous sommes en mai 1988, aux environs de la sortie de l'album Lovesexy que j'ai acheté dès le premier jour. Ne sachant pas encore que Prince viendrait en tournée en Europe, je m'occupais de préparer mes vacances d'été avec mon ami d'enfance. Pour la première fois, nous partirions ensemble à l'étranger. Après de nombreuses discussions sur les modalités du départ, celui ci est fixé au "premier weekend de juillet". Le premier weekend de juillet tombant les 2 et 3, il fut décidé de partir le... samedi 9 juillet, à 6h du matin. Quelques jours plus tard, la tournée était annoncée pour "début juillet" à Paris et là j'ai commencé à avoir très très peur ! Ce fut peut être encore la bonne étoile du fan de Prince, mais il se trouva que Prince choisi de débuter sa nouvelle tournée mondiale à Paris le... vendredi 8 juillet !

Pourquoi un vendredi soir ? Mystère. Mais en tous cas, cela me permettait d'assister à au moins un show, et pas le moindre. Le tout premier.

Quand est venu le moment de l'achat des billets, j'ai découvert quelque chose d'inédit : les places assises numérotées. A cette époque, je rappelle qu'il n'y avait pas d'internet et donc pas de système centralisé d'achat des billets. Les billets étaient constitués en carnets à souches, que le vendeur découpait lors de l'achat. Les rumeurs disaient que les meilleures places numérotées seraient vendues à la FNAC Montparnasse. C'est donc là bas que nous décidâmes de nous rendre.

Je ne sais pas si la rumeur était bidon ou non, mais le fait est que ma place n'avait rien d'exceptionnel : j'étais localisé en rang H c'est à dire le huitième rang en partant de la scène. Correct, mais peux mieux faire.

Le jour J, nous nous présentâmes à Bercy en début d'après midi ce qui était totalement inutile en raison de la place numérotée. Mais c'est probablement là que je découvris le folklore d'avant concert, c'est à dire la communion entre fans, la montée progressive de l'ambiance, la joie de partager des infos ou de discuter pendant des heures sur tel ou tel morceau, telle rareté. Et par chance il faisait beau, contrairement à l'année précédente. Nous squattâmes donc les escaliers de Bercy, en attendant tranquillement l'entrée dans la salle.

Une entrée qui se fit sans bousculade mais malgré tout je ne pus m'empêcher de courir dans le couloir, comme un réflexe. Un détail toutefois : lors de la fouille à l'entrée, je me fais confisquer le walkman enregistreur dissimulé sous mes vêtements. Et oui j'ai voulu jouer au petit malin et enregistrer le show, mais la sécurité a eu raison de moi. On me donne un numéro (le 001 !) pour aller récupérer mon bien après le concert.

Une fois entré, nous découvrons cette scène circulaire et centrale. Je circule un peu parmi les gradins pour retrouver une ou deux connaissances. Vient assez rapidement le moment du concert.

Le show

1988 lovesexy stageshow.jpg

Photo du show de Paris Bercy avec exemple des portiques ajourés qui étaient présents sur scène. Photo provenant du site http://www.uneviedeconcerts.com/

Mon principal souvenir concernant le show de Paris Bercy 1988 est qu'on y voyait pas grand chose. Alors que la scène semblait assez épurée lorsque nous sommes arrivés, quatre immenses portiques se sont élevés lorsque le show commença. Ces portiques stylisaient un peu la scène pour évoquer une cité imaginaire. Bien que les musiciens et Prince prenaient soin d'arpenter tous les espaces de la scène, on n'en voyait effectivement que la moitié. Et encore, je n'ai pas à me plaindre car j'étais dans un gradin en virage et je voyais Dr Fink droit devant moi. D'autres amis ont été moins chanceux et se sont retrouvés positionnés derrière la batterie de Sheila E, qui prenait une place énorme sur scène.

Le show était en deux partie, avec un entracte d'environ 15 minutes.

Lors de l'entracte les fameux portiques se sont baissés, et j'espérais qu'ils resteraient ainsi pour le reste du show. Mais quand le spectacle reprit, ils sont remontés.

L'autre souvenir que j'ai de ce show est sa longueur : Prince avait manifestement vu très grand, et il y avait deux rappels : le titre Lovesexy, puis Positivity. Dans les concerts ultérieurs, la set list du show sera légèrement modifiée et Positivity ne sera plus jouée que lors des aftershows.

En dehors de ces points le spectacle de Lovesexy '88 est un délire musical et scénique époustouflant, et qui montrait qu'en ce temps là Prince était vraiment au dessus de tout.

Sortie du concert

En quittant la salle, je dus me rendre à l'endroit où récupérer mon enregistreur. Avec la foule, il était compliqué de trouver son chemin et cela pris un temps immensément long. Je me suis retrouvé dans une file d'attente et je compris alors pourquoi : en arrivant au guichet, on pouvait admirer l'incroyable quantité d'appareils électroniques et photographiques qui avaient été confisqués lors de l'entrée ! Un stock à faire pâlir de jalousie un vendeur de la FNAC. Des objectifs photo longs comme le bras et des magnétophones professionnels dernier cri était posés à même le sol avec un petit numéro. Je faisais vraiment petit joueur avec mon walkman.

Une fois sorti de Bercy, je retrouvais mon père qui était venu nous chercher. Alors que je pensais qu'il serait énervé d'avoir autant attendu, il m'a dit "non, ça va j'étais dehors et j'ai entendu la fin du spectacle. Dis donc, il y avait une sacrée ambiance ! ". Et là j'ai eu un sourire ravi.

Le lendemain à six heures du matin, je partais en vacances pour des aventures de nature toute différente. Mais avec les étoiles du concert plein la tête. A vrai dire, ce show était tellement immense qu'en voir un seul ne m'a pas ennuyé plus que cela. De plus, à mon retour de vacances il fut annoncé que le concert du 9 septembre à Dortmund, en Allemagne, serait diffusé à la TV.

Interférence d'un bloqueur de publicité détectée !


Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L'expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente

Wikia n'est pas accessible si vous avez fait d'autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.

Sur le réseau FANDOM

Wiki au hasard