FANDOM


Planet Earth est le trente-neuvième album de Prince. L'album a essentiellement été distribué en Grande-Bretagne avec l'édition du 15 juillet 2007 du Mail on Sunday, tiré pour l'occasion à trois millions d'exemplaires. Il fut également distribué à l'entrée des concerts de la résidence de 21 soirs à Londres, à partir du 1er août 2007. Dans les autres pays, il fut également disponible en magasins à partir du 24 juillet 2007. Il est paru sur le label NPG Records en partenariat avec Columbia / Sony Music comme pour Musicology.

2007 planetearth CD front

Planet Earth - CD édition magasin avec pochette holographique.

Genèse

Les premiers signes avant-coureurs de l'arrivée de Planet Earth remontent à mars 2007. Lors d'un discours pendant les NAACP Awards où il était présent, Prince a déclamé quelques phrases qui se révèleront ultérieurement être celles du morceau Planet Earth. Au même moment, une animation visuelle sur le site 3121.com dévoilait la pochette avec la mention "coming soon, summer 2007".

Au mois de mai 2007, Prince annonça une résidence de 21 soirs à Londres. L'album est surtout venu comme élément promotionnel à cet événement, car il fut annoncé qu'il serait distribué à l'entrée des concerts comme lors de la tournée Musicology qui avait eu lieu seulement aux Etats-Unis. A cet effet, Prince est revenu à un partenariat avec Columbia / Sony Music après son passage chez Universal pour 3121.

En juillet le Mail On Sunday, un hebdomadaire britannique au format tabloïd, annonça qu'il distribuera l'album une quinzaine de jours avant le début des shows à l'O² Arena. Prince a ainsi poursuivit son souhait de voir sa musique distribuée de toutes les façons possibles. Le Mail On Sunday a prévu d'éditer son numéro du 15 juillet 2007 à trois millions d'exemplaires, inondant ainsi complètement le marché anglais ! Cette méthode de distribution a fortement courroucé les disquaires, grossistes et autres distributeurs de musique, accusant Prince de concurrence déloyale. Après avoir menacé de boycotter l'album, ils finiront par distribuer tout de même le disque (édition Mail On Sunday) car ils n'avaient "pas le choix". Si les distributions de CD ont déjà eu lieu avec des magazines, il s'agissait généralement de compilations d'artistes peu connus. Mais cette fois, il s'agit d'une sortie d'un album entièrement nouveau, distribué sans coût supplémentaire (£ 3,00), de la part d'un artiste majeur, ce qui fut sans précédent.

L'album fut également distribué dans les autres pays dans les magasins traditionnels.

Enregistrement

Les dates d'enregistrement des morceaux de Planet Earth ne sont pas connues officiellement. Toutefois, on estime que le contenu de l'album a été finalisé entre la fin de la série de concerts à Las Vegas fin 2006, et le printemps 2007.

Le titre Planet Earth comporte la participation de Michael Bland et Sonny Thompson (des NPG version 1994-96), respectivement à la batterie et à la basse. Ce qui pourrait indiquer que ce morceau remonte à la session de novembre 2004 à Paisley Park Studios avec ces deux musiciens.

Guitar avait été livré en mp3 gratuit dans une version "demo" en février 2007 sous une forme plus simple, moins "rock" que la version finale.

Tous les autres titres ont été - a priori - enregistrés en 2006 et 2007. Deux des membres de The Revolution, Wendy Melvoin et Lisa Coleman, ont participé à l'album. On ne sait pas quand leur contribution a été enregistrée, il pourrait s'agir de titres anciens remis au goût du jour, ou d'out-takes du projet Roadhouse Garden de 1999, ou de nouveaux morceaux. Il n'est pas clairement dit sur quels titres elles participent mais il est admis qu'elles jouent sur The One U Wanna C et Resolution.

Editions

2007 planetearth show front

Planet Earth - CD version promo concert

Au total, Planet Earth est paru en trois éditions CD différentes. La version trouvable en magasins traditionnels est celle qui comporte la pochette holographique. La version distribuée par le Mail On Sunday a une pochette simple, en carton, avec les bords carrés. La version distribuée à l'entrée des concerts est aussi une pochette carton simplifiée, mais avec les bords ronds et elle ne comporte pas de référence au journal. Le contenu des trois versions est musicalement identique.

  1. Planet Earth (5:51)
  2. Guitar (3:45)
  3. Somewhere Here On Earth (5:46)
  4. The One U Wanna C (4:29)
  5. Future Baby Mama (4:47)
  6. Mr. Goodnight (4:27)
  7. All The Midnights In The World (2:22)
  8. Chelsea Rodgers (5:41)
  9. Lion Of Judah (4:11)
  10. Resolution (3:41)

Analyse

Planet Earth est plus que jamais l’exemple d’une industrie du disque en totale perdition. Cet album joue essentiellement le rôle d’objet promotionnel en faveur de la résidence de 21 soirs à Londres, donnée entre le 1er août et le 21 septembre 2007. Distribué par un journal (mais cela aurait tout aussi bien pu être un paquet de lessive), l’album en lui-même est relégué à un simple accessoire, totalement dévalorisé, diffusé au plus grand nombre sans chercher à toucher un quelconque public. Trois millions d’exemplaires seront écoulés en Grande-Bretagne, cela n’était jamais arrivé pour Prince même au faîte de sa gloire ! L’opération est donc un succès, mais au final que conserve t’on de cet album ? La plupart des CD ne seront-ils pas jetés à la poubelle avec le journal, une fois consommé ?

Fort heureusement, la sortie en magasins traditionnels sauve l’honneur. La réussite de l’opération en Grande-Bretagne a suffisamment de retentissements dans le reste du monde pour entrainer des ventes honorables aux Etats-Unis, où l’album est classé n°1 du chart R&B/Hip-Hop et n°3 du classement généraliste. Il entre dans le Top 10 aux Pays-Bas et se classe aussi 16ème en Pologne, un pays où l’intérêt pour Prince ne cesse de grandir. 

Malgré tout cela, Planet Earth présente le contenu le plus médiocre de Prince depuis des années, continuant à infléchir vers le bas la courbe d’un naufrage musical débuté avec Musicology. Mélodies banales, compositions peu inspirées, redites ennuyeuses, l’album n’a réellement d’intérêt que parce que c’est Prince qui fait des morceaux de Prince, mais il sera vite oublié dans la CD-thèque. 

Pourtant, cela semblait débuter plutôt bien à l’écoute du morceau titre, introduit par un son de piano rappelant Anna Stesia, et son style grandiloquent sous fond de propos écologiques. Malheureusement, le titre sombre dans la lourdeur et la niaiserie avec des "la, la, la" trop enfantins.

Guitar tente de faire de l'humour (♪ je t'aime bébé, mais pas autant que ma guitare ♪) mais les paroles sont trop simplistes et la production rock trop laborieuse pour que le titre décole vraiment. Edité en single, il sera toutefois largement diffusé en radio pendant l'été 2007 en Grande-Bretagne. Même chose avec The One U Wanna C, dont on dirait du Shania Twain... en moins bien.

Lion Of Judah semble être un prétexte pour placer une référence biblique dans un titre de chanson, même si le morceau se révèle finalement assez efficace. Resolution (malgré la participation de Wendy And Lisa) par contre est sans relief, et All The Midnights In The World semble vouloir concourir pour le trophée du titre le plus gnan-gnan, dans le style de Graffiti Bridge.

Côté styles R&B/Soul on trouve Future Baby Mama et Mr Goodnight qui ne proposent pas grand chose de très inspiré. Porté par l'utilisation de la Linn Drum et des vocaux bien réalisés, Future Baby Mama sera récompensée par un Grammy Award pour "meilleure performance masculine R&B" !

Le seul morceau qui tranche avec l'ensemble de l'album est Chelsea Rodgers, hymne disco dédié à une starlette modèle, appuyé par des cuivres efficaces et un lick de guitare funky. Le tout est correct sans être transcendant.

Enfin, Somewhere Here On Earth est une belle ballade, prétexte à de chouettes interprétations live, mais là encore on se dit que Prince a déjà fait cela auparavant.

Au final, l'album offre un côté pop qui tranche assez avec la production électro-80's de 3121.

Singles

Le seul single commercial fut Guitar, lancé en Europe en CD quelques semaines avant la sortie de l'album. Aux Etats-unis, il existe seulement sous forme de téléchargement mp3 gratuit à travers le service de VerIzon, un opérateur américain. Les autres singles ont été édités dans le circuit promotionnel uniquement, et dans certains pays. A noter que Chelsea Rodgers fut édité en vinyl pour le bonheur des collectionneurs.
2007 chelsearodgers promo12

Chelsea Rodgers - 12"

  • Digital Singles
    • Guitar (demo 3:15)
    • Guitar (3:45) US
  • CD singles
    • Guitar / Somewhere Here On Earth [CD] EU
  • Promotional singles
  • Guitar [CD/promo] UK, JP
  • Chelsea Rodgers / Mr Goodnight [CD/12"/promo] US
  • The One U Wanna C [CD/promo] NL
  • Future Baby Mama [cd/promo] FR

Critiques

La plupart des critiques furent moyennes à positives pour Planet Earth, l'album atteignant un score de 65/100 sur le site Metacritic qui synthétise les notes attribuées.

Performances commerciales

Planet Earth est un incroyable succès porté par sa distribution à trois millions d'exemplaires avec le Mail On Sunday, en Grande-Bretagne. Il faut y ajouter la distribution à l'entrée des 21 concerts complets à Londres, soit plus de 440 000 exemplaires ! Dans les autres pays les ventes sont plus symboliques, mais l'album a tout de même été classé dans un grand nombre de charts, atteignant le Top 10 en Allemagne, en Belgique, au Danemark, en Norvège, aux Pays-Bas, et en Suisse (où il fut classé n°1). Il fut 16ème en France.

Aux Etats-Unis, il fut vendu à 90 000 exemplaires la semaine de sa sortie physique, ce qui lui permet d'être classé n°3 au Billboard 200 Albums, et n°1 dans la catégorie R&B/Hip-Hop. Il fut aussi n°1 dans la catégorie 'Tastemaker Albums'. Cependant ce volume de vente est près de deux fois inférieur à celui de Musicology, indiquant qu'en seulement trois ans le marché de la musique a considérablement évolué, passant d'un système de distribution physique à celui des ventes dématérialisées via internet.

Héritage

Planet Earth marquera l'histoire de la musique par l'audace de son créateur, qui continue de s'affranchir autant que possible des maisons de disques, préférant une distribution manuelle (à l'entrée des concerts) ou via des canaux alternatifs (journal).

En revanche sur le plan musical, on ne retiendra que Guitar et Chelsea Rodgers, largement jouées en concert dans les années 2007 à 2014, surtout pour le premier des deux titres.

Interférence d'un bloqueur de publicité détectée !


Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L'expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente

Wikia n'est pas accessible si vous avez fait d'autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.

Sur le réseau FANDOM

Wiki au hasard