FANDOM


2017 purpleraindeluxe cover

L'édition Deluxe de Purple Rain reprend la pochette originale avec un léger filtre gris/violet

Purple Rain Deluxe parait le 23 juin 2017 chez NPG Records / Warner Bros. C'est la seconde édition discographique officielle parue après la mort de Prince, succédant à la compilation Prince 4ever.

Il s'agit d'une édition remasterisée et augmentée de l'album Purple Rain initialement paru en 1984.

Purple Rain Deluxe est disponible en trois formats : un double-CD, un coffret triple-CD + DVD, et l'album original en vinyl. Il existe aussi un picture disc de l'album.

Genèse

Après des années de conflit ouvert avec la Warner, Prince a signé un nouvel accord en 2014 qui prévoyait non seulement la sortie simultanée de deux albums (Art Official Age et Plectrumelectrum), mais également la récupération de la propriété de l'ensemble de son précédent catalogue. L'accord prévoyait aussi la sortie d'une réédition de l'album Purple Rain (généralement appelée Purple Rain Deluxe), ainsi qu'une nouvelle compilation best-of qui est devenue Prince 4ever.

Prince a effectivement travaillé en 2014/2015 à la remasterisation de son plus grand succès commercial. Il s'agit alors du premier travail de remasterisation effectué à Paisley Park, Prince s'étant refusé à opérer une quelconque modification sur ses albums originaux tant qu'il n'avait pas récupéré la propriété des bandes master. C'est d'ailleurs pour cela que la dynamique sonore de ses anciens albums n'a jamais été améliorée et que certaines éditions n'ont pas été re-pressées.

2017 prdeluxe tweet

Copie du tweet évoquant la livraison par Prince de l'album Purple Rain Deluxe à Warner.

Le produit final fut livré à Warner qui fut sensiblement déçue du résultat et décida de ne pas l'éditer immédiatement. En effet, Prince s'est contenté d'améliorer le son de l'album (avec l'aide de Joshua Welton) mais sans rien y ajouter d'autre, alors que Warner attendait probablement de disposer de morceaux inédits susceptibles de composer une réédition un peu plus consistante qu'avec seulement les 9 pistes originales. Lors d'un échange sur Twitter avec un fan en mars 2016, peu avant sa mort, Prince avait indiqué que "tout a été livré [à Warner], il est temps de vous le procurer", puis il encouragea les fans à lancer une pétition auprès de Warner (pendant un temps limité) afin de les inciter à sortir l'album, ce que certains fans ont suivi immédiatement.

Le décès de Prince, survenu le 21 avril 2016, changea un peu la donne. Les administrateurs de l'héritage de Prince ont renégocié la sortie de cet album. Le 21 octobre 2016, soit tout juste six mois après la disparition de Prince, il fut annoncé dans un communiqué de presse la sortie d'une édition Deluxe de Purple Rain, qui au départ aurait été constituée d'un disque supplémentaire contenant des morceaux inédits.

Le 20 novembre 2016 l'album Purple Rain est à nouveau honoré en décrochant le prix de la meilleure bande originale de film lors des 44ème American Music Awards, à Los Angeles. Ce résultat est du aux ventes qui ont explosé après le décès de Prince le 21 avril, ainsi qu'à un vote massif des fans. La voie semble donc toute tracée pour permettre l'édition de l'édition Deluxe dans les meilleures conditions.

En février 2017, Warner Bros annonça la sortie de Purple Rain Deluxe pour le 9 juin 2017 (reporté ensuite au 23 juin). Il fut alors annoncé que cet album serait accompagné de "deux albums inédits", ce qui vient augmenter les premières informations faisant état d'un seul album complémentaire. Mieux encore, deux concerts vidéo seraient également inclus dans le package.

Mais au final, le coffret est constitué d'un triple CD : l'album original, un disque de "single edits & b-sides" et un disque "from the vault & previously unreleased". Un DVD du célèbre concert donné à Syracuse, dans l'état de New York, le 30 mars 1985 et diffusé par satellite à travers le monde, est également inclus. Il y a donc un seul concert en vidéo, le second show prévu pour augmenter le package, celui du 3 août 1983 au First Avenue à Minneapolis, n'ayant pas pu être restauré dans les temps.

Enregistrement

Pour les titres composant l'album initial, voir : Purple Rain. Le remaster inclut dans le coffret est celui réalisé par Prince à Paisley Park en 2015. Mise à part le travail sur le son, il n'a rien changé à l'album original.

Le coffret complet est également composé de deux autres disques censés contenir des pistes inédites.

Le CD contenant les "edits & b-sides" est constitué de pistes issues des éditions single et maxi-singles de l'époque. Toutes ces versions (sauf une) existaient préalablement sur un support CD, mais parfois difficile à trouver. Plusieurs figuraient déjà sur le coffret The Hits / The B-Sides paru en 1993. Le seul morceau totalement inédit en CD officiel est le titre God (instrumental), que même à l'époque on ne trouvait que sur les pressages vinyls anglais et néo-zélandais.

Le CD constitué des inédits en provenance du Vault est évidemment le plus intéressant pour les fans.

Si la période d'enregistrement des sessions de Purple Rain s'est étendue de août 1983 à début mars 1984, la plupart des titres du CD d'inédits sont antérieurs ou postérieurs à ce laps de temps. Cependant, on peut considérer que Prince a travaillé sur les titres de Purple Rain jusqu'en décembre 1984, produisant par exemple la face B Another Lonely Christmas, ou la version longue de I Would Die 4 U. Il semble également que des morceaux antérieurs à cette période aient été envisagés pour le film, puis écarté à un stade précoce du développement.

Si l'on prend les morceaux chronologiquement, le plus ancien serait Wonderful Ass, dont il existe plusieurs versions dans le temps. On sait que les première ébauches de ce titre remontent à novembre 1982 avec Jill Jones. Les notes de pochette font état d'une version enregistrée en septembre 1984, mais il s'agit en réalité de la version finale datant de 1986 et retravaillée par Wendy And Lisa. Si ce morceau n'a jamais été destiné à figurer sur un album, il fut envisagé pour plusieurs albums de productions (The Time, Apollonia 6...) et il fut question de l'incorporer à l'album Roadhouse Garden envisagé en 1999.

Katrina's Paper Dolls date du 1er mars 1983, et aurait été enregistrée à Chicago d'après les notes de pochette. C'est un titre à considérer comme un exercice en studio, alors que Prince était en tournée pour l'album 1999. Le nom de Katrina fait référence au middle name de Vanity, Denise Katrina. Il n'est pas certain que ce titre, proche d'une démo, ait été envisagé pour l'album mais on peut y voir un lien avec la marionnette en papier avec laquelle Prince joue au ventriloque dans le film. Un version ultérieure pourrait avoir été ré-enregistrée en 1986 avec Wendy And Lisa.

Dans le même genre de démo non finalisée, Velvet Kitty Kat a été enregistrée (pour la version figurant sur le coffret) le 20 avril 1983. Elle est donc contemporaine au titre précédent et se situe dans les prémices de ce qui deviendra Purple Rain. Ce titre, qui fait référence au sexe féminin, était plus vraisemblablement destiné à Vanity 6 ou Apollonia 6.

Présentée comme enregistrée en juillet 1983, Electric Intercourse fut pendant plusieurs mois considérée comme la ballade principale de l'album Purple Rain avant d'être supplantée par The Beautiful Ones. Jusqu'à la sortie de ce coffret, il n'était connu que la version live jouée lors du concert du 3 août 1983 au First Avenue. Une version hybride, reprenant les pistes live, fut l'objet d'overdubs en studio avec Bobby Z peu après. La version full studio, moins poignante, est donc antérieure et marque le début du matériel enregistré spécifiquement pour le film.

Les différentes versions de Computer Blue (on en dénombre jusqu'à 6 ou 7) ont fait l'objet d'un intense travail de la part de Prince and The Revolution, au cours du mois d'août 1983. Certaines versions composent une suite dépassant les 12 minutes, et comportant ou non le fameux "Hallway Speech" que l'on retrouve sur la version présente dans le coffret. La dénomination de cette version provient des fans, elle n'a jamais été désignée comme telle par Prince. Le titre sera découpé et réduit à plusieurs reprises pour pouvoir figurer sur la version finale de l'album.

Father's Song est une autre découverte pour les fans, car la version studio enregistrée en octobre 1983 était jusqu'ici inconnue. Il s'agit de la version qui a été insérée dans un premier montage du film, avant que Prince ne décide de rejouer la mélodie en piano solo début 1984 pour mieux coller à la scène où son père la joue. Cette mélodie proviendrait du vrai père de Prince, et elle a été incorporée aussi dans Computer Blue, ce qui valut à John L Nelson un crédit d'auteur et lui a assuré des revenus non négligeables.

We Can F**k, pour "We Can Fuck", a été enregistrée entre le 31 décembre 1983 et le 2 janvier 1984. Il s'agit d'un total OVNI tant le son et la structure de la chanson sont spécifiques. Ce titre n'a jamais été prévu pour l'album Purple Rain, en revanche cette version fut proposée à George Clinton en 1989. qui l'agrémenta d'éléments de son cru pour donner We Can Funk, parue sur l'album Graffiti Bridge en 1990. Entre temps, Prince avait réenregistré le titre en juin 1986 avec The Revolution. A noter que Andy Allo a fait paraître sa propre version (acoustique), intitulée Oui Can Luv, en 2011.

Même chose pour Love And Sex, enregistrée en février 1984 : il s'agit pour l'essentiel d'un défouloir en studio avec The Revolution. Possessed est notée comme enregistrée en 1983, en réalité la version présente sur le coffret date de mars 1984. Une version instrumentale de ce titre est présente dans le film.

The Dance Electric, Roadhouse Garden, et Our Destiny ont été créés à l'été 1984 et sont donc postérieurs à la sortie de l'album Purple Rain dans le commerce (juin 1984). S'ils ont été enregistrés pendant la période de "purple mania", il n'empêche qu'ils n'ont jamais été destinés à figurer sur cet album.

Éditions

2017 purplerain LP-480x384

L'édition vinyle de Purple Rain Deluxe comporte un poster

Le 23 juin 2017, Purple Rain Deluxe est disponible en trois versions :

  • Purple Rain Deluxe, l'album vinyle original remasterisé
  • Purple Rain Deluxe, un double-CD contenant l'album original + le CD d'inédits intitulé "From The Vault & Previously Unreleased"
  • Purple Rain Deluxe Expanded Version, le coffret avec 3 CD + 1 DVD


CD 1

Purple Rain

CD 2

From The Vault & Previously Unreleased

CD 3

Single edits & B-sides

DVD

Live at Carrier Dome, Syracuse

  1. Let’s Go Crazy
  2. Take Me With U
  3. The Beautiful Ones
  4. Computer Blue
  5. Darling Nikki
  6. When Doves Cry
  7. I Would Die 4 U
  8. Baby I’m A Star
  9. Purple Rain
  1. The Dance Electric
  2.  Love And Sex
  3.  Computer Blue (“Hallway Speech” version)
  4.  Electric Intercourse (Studio)
  5.  Our Destiny / Roadhouse Garden
  6.  Possessed (1983 version)
  7.  Wonderful Ass
  8.  Velvet Kitty Cat
  9.  Katrina’s Paper Dolls
  10. We Can Fuck
  11. Father’s Song
  1.  When Doves Cry (edit)
  2. 17 Days
  3. Let’s Go Crazy (edit)
  4.  Let’s Go Crazy (Special Dance Mix)
  5.  Erotic City
  6.  Erotic City (“Make Love Not War Erotic City Come Alive”)
  7.  Purple Rain (edit)
  8.  God
  9.  God (Love Theme From Purple Rain)
  10. Another Lonely Christmas
  11. Another Lonely Christmas (extended version)
  12. I Would Die 4 U (edit)
  13. I Would Die 4 U (extended version)
  14. Baby I’m A Star (edit)
  15. Take Me With U (edit)
  1. Let’s Go Crazy
  2. Delirious
  3. 1999
  4. Little Red Corvette
  5. Take Me With U
  6.  Do Me, Baby
  7.  Irresistible Bitch
  8.  Possessed
  9.  How Come U Don’t Call Me Anymore?
  10. Let’s Pretend We’re Married
  11. International Lover
  12. God
  13. Computer Blue
  14. Darling Nikki
  15. The Beautiful Ones
  16. When Doves Cry
  17. I Would Die 4 U
  18. Baby I’m A Star
  19.  Purple Rain

Singles

Aucun single physique n'a été produit pour cet album.

En revanche, trois singles digitaux sont parus à titre de preview, avant la sortie, tous issus du CD d'inédits :

  • Father's Song
  • Electric Intercourse
  • Our Destiny / Roadhouse Garden

Analyse

Purple Rain Deluxe était un projet voulu par Warner avec le consentement de Prince, depuis 2014. L'idée était de faire paraître le remaster pour le 30ème anniversaire de cet album. Mais des délais dans la réalisation des contrats et des discussions autour du contenu ont retardé le projet.

Il semble qu'au départ le remaster ne devait consister qu'en l'album. Le contenu a évolué au fil du temps et des problématiques juridiques pour l'édition des nouveaux morceaux. Le remastering de ces derniers a été supervisé par Bernie Grundman et Susan Rogers, l'ingénieure du son attitrée de cette époque.

Nous sommes en présence d'un coffret de 3 disques audio et un DVD. C'est évidemment pas mal pour un premier coffret posthume, mais il est évident qu'il existe encore beaucoup de matériel inédit. Il aurait été intéressant de trouver la version de novembre 1983 de l'album, comportant des versions plus longues de Let's Go Crazy, The Beautiful Ones, ou Darling Nikki. On sait qu'il existe aussi des versions plus longues de Take Me With U et de 17 Days, le titre qui se retrouve en face B du single de When Doves Cry.

Au sujet du son, il est à noter que le travail de remasterisation est remarquable. Le son est fantastique, les instruments se détachent clairement, la dynamique a été revue. C'est une évolution notable même après le "remaster" SHM japonais.

Le disque constitué d'inédits est évidemment, pour les fans de l'album, la partie la plus attendue. Même si le matériel présenté est intéressant, il est globalement d'un niveau qualitatif inférieur à celui de l'album. Les meilleurs morceaux, Love And Sex et surtout We Can F**k, se distinguent par leur côté exclusif mais ils s'éloignent du thème de l'album et n'étaient probablement pas destinés à y figurer.

Plusieurs morceaux font figure de démo, c'est surtout le cas de Velvet Kitty Kat et Katrina's Paper Dolls, qui ne comportent pas beaucoup plus qu'une idée de base avec un peu d'instrumentation autour. Electric Intercourse version studio n'est pas à la hauteur de la somptueuse version live déjà connue.

On y trouve toutefois des morceaux plus aboutis, comme Possessed ou Wonderful Ass, mais ceux-ci étaient pour l'essentiel déjà bien connus des pirates. Idem pour le doublé Our Destiny / Roadhouse Garden. Si la version de The Dance Electric chantée par Prince est bienvenue, c'est le titre pour lequel le son est le moins bon, et elle est dénuée du solo de guitare qui apportait un intérêt non négligeable à ce morceau.

2017 prdeluxe spread
Le troisième disque est celui qui amène plus d'interrogations. Quel est l'intérêt de compiler des versions "single" ? Les versions écourtées de When Doves Cry, Purple Rain, ou Let's Go Crazy figurent déjà sur plusieurs compilations, et ne présentent pas un intérêt majeur. Les deux seuls titres intéressants sur ce disque sont : la version longue de Another Lonely Christmas (la version single était déjà disponible en CD sur The Hits / The B-Sides) et le titre God (Love Theme From Purple Rain) qui jusqu'ici n'était trouvable qu'en vinyle, en face B de l'édition anglaise du maxi de Purple Rain. Ce disque donne donc le sentiment d'un "remplissage" qui aurait pu être comblé par les pistes alternatives décrites plus haut.

Enfin, le DVD est une sortie longuement attendue d'un concert de la tournée Purple Rain. Il est agréable de le trouver en version restaurée, même si de très bons enregistrements circulaient déjà de façon non officielle. Il aurait été mieux de trouver un autre concert, totalement inédit cette fois, comme celui du Miami Orange Bowl du 7 avril 1985, qui fut projeté lors d'une séance à Paisley Park. Et d'en profiter pour supprimer l'horrible effet miroir pendant When Doves Cry.

D'un point de vue global, cette édition Deluxe de Purple Rain tient ses promesses, et permet de répondre à toutes les attentes : celle des auditeurs occasionnels qui veulent découvrir ou redécouvrir l'album original avec une qualité sonore au goût du jour, les fans occasionnels ou pas très collectionneurs qui veulent retrouver les versions singles et maxis, et enfin les fans "hardcore" qui découvrent les inédits. Alors évidemment, on en aurait voulu beaucoup plus et voir une véritable rétrospective avec plusieurs CD d'inédits. Mais pour 22 euros environ, disposer de 3 CD et 1 DVD au son retravaillé d'un tel album, il y a aucune raison de se priver !

Performances commerciales

Au niveau mondial, on note 70 000 exemplaires vendus dès la première semaine ce qui est une bonne performance.

L'album est entré à la 4ème place du Billboard 200 la semaine de sa sortie, mais il est descendu à la 25ème place la semaine suivante.

Héritage

Cette section sera mise à jour dès que des détails complémentaires seront connus.

Interférence d'un bloqueur de publicité détectée !


Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L'expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente

Wikia n'est pas accessible si vous avez fait d'autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.

Sur le réseau FANDOM

Wiki au hasard