Fandom

Calhounsquare - ACCUEIL

The Second Coming

189pages sur
ce wiki
Ajouter une page
Commentaire0 Partager
Calhounsquare logo 400.jpg

The Second Coming est le projet d'un album live qui aurait pu être accompagné d'un film, prévu pour sortir après l'album Controversy et la tournée du même nom, donc au cours du printemps / été 1982.

Genèse

La qualité du matériel joué lors de la tournée Controversy, qui se déroule (pour sa deuxième phase) du 28 janvier au 14 mars 1982, incite Prince à envisager la parution d'un album live.

Le projet est étroitement lié à la production d'un film réalisé par Chuck Slater, un spécialiste des clips vidéo. Le film consistait en une sorte de documentaire proposant en alternance des scènes en coulisses, des saynètes avec quelques uns de ses musiciens ou son entourage, et bien sur des performances live. Le disque n'aurait évidemment concerné que les performances live, avec un contenu peut être plus complet que ce que l'on aurait trouvé dans le film.

Chuck Slater a rencontré le manager de Prince, Steven Fargnoli, au First Avenue à Minneapolis, qui lui a dit admirer le travail qu'il a effectué pour les premiers clips du groupe Devo. Il a également réalisé la vidéo de One Step Beyond pour Madness, ou un titre de Elvis Costello.

Au départ Slater a été engagé pour réaliser la vidéo de Cool, le premier single du groupe The Time. Après ce premier test réussi, Slater fut approché en vue de réaliser un film documentaire sur la tournée Controversy.

Production

Bloomington1982.png

Prince en concert à Bloomington le 7 mars 1982

L'objectif du film documentaire était de pouvoir atteindre des audiences qui ne se rendaient pas aux concerts. Le management de Prince cherchait un support qui leur permettrait d'être édité en cassette vidéo ou distribué sur un réseau de télévision. A cette époque, Prince était encore en recherche du cross-over qui allait lui permettre d'atteindre le public pop et donc d'entrer dans les charts généralistes.

Chuck Slater organisa le tournage du concert du 7 mars 1982 à Bloomington dans la banlieue de Minneapolis, pratiquement sur la fin de la tournée. Pas moins de 5 caméras furent utilisées pour capter le show. D'autres concerts de la tournée avaient été filmés précédemment, à titre de test ou pour des archives personnelles. Cette fois, il s'agissait de filmer en 16 mm couleurs.

Lors de l'édition du matériel vidéo obtenu, qui se faisait par Slater avec Steve Rivkin (le frère de Bobby Z) Prince demanda à voir le résultat et fut enthousiasmé au point d'imaginer d'en faire un véritable film, parlant même de le distribuer dans les salles de cinéma.

Courtesy-of-Chuck-Statler-2.jpg

Capture du film (c)Chuck Slater

Il demanda ainsi à ce que soient filmées des scènes intermédiaires dans lesquelles seraient impliqués ses musiciens, les groupes satellite comme les Vanity 6 et Kim Upsher, et d'autres participants. Le tournage des ces scènes eu lieu vers fin mars 1982, après que la tournée soit terminée, dans la "purple house" de Lake Riley.

Cependant, sans véritable script ni scénario, ni réelle phase de pré-production, ni budget spécifique alloué, le tournage s'effectue dans des conditions assez chaotiques. Des heures et des heures de rushes, d'interviews, de scènes sont filmées mais personne ne sait réellement qui va exploiter toute cette masse de travail. D'autre part, Prince exigeait qu'il y ait toujours plus de lumières en fond de scènes, pour créer un effet un peu surréaliste, comme dans un rêve. On retrouve un peu de cette idée dans des clips ultérieurs, tels que Let's Pretend We're Married, ou Drive Me Wild pour Vanity 6.

Courtesy-of-Chuck-Statler-11.jpg

Capture du film (c)Chuck Slater

Quelques temps plus tard, alors que les équipes étaient toujours en train d'éditer la partie concert et en parallèle ce qui venait d'être filmé, Prince demanda à tout arrêter. Il n'y eut aucune raison officielle, mais on peut imaginer qu'il a considéré ne pas être prêt ou alors il était déjà parti sur autre chose.

Cependant l'idée d'un film dans un univers glamour et rock a continué à germer et c'est probablement ce qui a conduit à réaliser le film Purple Rain, deux ans plus tard en 1983.

D'après Chuck Slater, le processus d'édition du film en était à ses débuts et aucun assemblage n'a été réalisé, et malgré le travail déjà réalisé The Second Coming en est donc resté à un stade primitif avant d'être abandonné. Prince aurait récupéré les bandes au début des années 2000.

Album live

1982MetCenter taping.jpg

Publicité pour le concert du Met Center avec mention d'un tournage TV. Photo issue de Princevault.com

Il n'est pas certain que l'album live, également intitulé The Second Coming, correspond exactement au projet de film. Il aurait pu être envisagé avant, ou même après une fois que le film a été abandonné, ou comme "bande originale de film". L'album aurait été tiré du concert au Met Center de Bloomington, du 7 mars 1982, qui proposait le set list suivant :

  1. Intro: "The Second Coming"
  2. "Uptown"
  3. "Why You Wanna Treat Me So Bad?"
  4. "When You Were Mine"
  5. "I Wanna Be Your Lover"
  6. "Head"
  7. "Annie Christian"
  8. "Dirty Mind"
  9. "Do Me, Baby"
  10. "Controversy"
  11. "Let's Work"
  12. "Jack U Off"
  13. "Private Joy"

Le show débute par un morceau pré-enregistré a capella, diffusé pour la première fois lors d'un show en octobre 1981. On voit donc que l'idée d'intituler un album avec le titre The Second Coming date d'avant la production du film (mars 1982).

Il n'y a pas d'autre information disponible sur ce projet.

Interférence d'un bloqueur de publicité détectée !


Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L'expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente

Wikia n'est pas accessible si vous avez fait d'autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.

Sur le réseau Fandom

Wiki au hasard